LNH

«Je me sens en mode été»

Publié | Mis à jour

Tout comme le capitaine du Canadien de Montréal, Shea Weber, l’avait mentionné lundi, plusieurs joueurs de la section Centrale de la Ligue nationale de hockey ont expliqué qu’ils trouvaient difficile de s’entraîner sans savoir s’ils allaient reprendre l’action bientôt. 

Lors d’une vidéoconférence organisée par la LNH, mardi, Alex Pietrangelo, des Blues de St. Louis, Jonathan Toews, des Blackhawks de Chicago, et Roman Josi, des Predators de Nashville, ont fait le point sur leur quotidien depuis que le circuit a suspendu la saison en raison de la pandémie de COVID-19.  

Ainsi, s’ils parviennent à se maintenir en forme, l’incertitude quant à la reprise de la saison ne leur permet pas de mettre en place une routine adéquate. 

«La partie la plus difficile est l’inconnu par rapport à la reprise de la saison. J’essaie de m’entraîner comme si on allait jouer bientôt, mais personne ne sait ce qui va arriver. Donc, il faut essayer de ne pas trop pousser l’entraînement», a dit Pietrangelo. 

«Je me sens en mode "été". J’essaie de faire quelques entraînements, mais j’espère que nous aurons des échéanciers bientôt pour ajuster les entraînements», a ajouté Josi, pendant que Toews évoquait pour sa part un manque de motivation. 

S’occuper comme on peut 

Quoi qu’il en soit, les trois hommes se gardent occupés pendant cette période de confinement. Pietrangelo prend soin de ses trois enfants, avec qui il tente de respecter les directives de confinement. 

«Je vais vous dire quelque chose: les enfants peuvent faire du dommage dans la maison en deux semaines», a-t-il dit en rigolant. 

Bien entendu, ces trois athlètes souhaitent ardemment un retour de la LNH rapidement, mais ils sont conscients du sérieux de la situation. Toews a d’ailleurs lancé un message d’amour et de solidarité à tous les partisans. 

«Tout d'abord, nous aimons nos partisans, a déclaré Toews. Ils nous manquent, les voir au United Center nous manque. Évidemment, c'est un moment difficile pour tout le monde, mais la plus grande chose que nous puissions apprendre, c’est que nous sommes tous réunis [contre la COVID-19], peu importe votre parcours ou vos opinions politiques. 

«C'est le plus grand message en ce moment. Nous devons faire ce qu’il faut pour passer à travers.» 

Une interruption frustrante 

Pour certaines équipes, la suspension de la saison de la LNH a été une délivrance. Pour d’autres, comme les Blues de St. Louis qui pointaient au deuxième rang du classement général, la situation est plus frustrante, parole d’Alex Pietrangelo. 

Avant la pause, les Blues avaient remporté huit de leurs 10 dernières sorties et montraient un dossier de 42-19-10. 

«Nous avions du momentum et c’est frustrant, a révélé Pietrangelo. Présentement, nous sommes plus concentrés sur le fait de prendre soin de nos proches, mais [quand la suspension a été annoncée], nous étions frustrés.» 

Ayant remporté la coupe Stanley en 2019, et puisqu’ils ont apporté très peu de changement à la formation avant d’entreprendre la saison actuelle, les Blues savent qu’ils ont ce qu’il faut pour se rendre loin encore une fois. 

S’il advenait que la saison reprenne, cette interruption permettrait également à plusieurs membres de l’organisation de panser quelques blessures et de revenir en pleine forme sur la glace. 

«C’est la bonne chose avec cette pause, a confirmé Pietrangelo. À cette période de l’année, tout le monde est amoché. Alors ça pourrait être une opportunité, mais je crois que ça va s’appliquer à tous. Donc advenant un retour, ce sera d’excellentes séries éliminatoires.»