Baseball - MLB

Derek Aucoin «rempli de gratitude et de reconnaissance»

Publié | Mis à jour

La nouvelle biographie de l’ancien lanceur des Expos et descripteur de baseball Derek Aucoin connaît un très beau succès depuis sa sortie, il y a quelques jours.

«J'en reviens pas, sur Amazon, c'est le numéro un des "best sellers"!», a-t-il lancé, mardi, en entrevue à «JiC».

Le livre «Derek Aucoin, la tête haute», écrit par le journaliste de l’Agence QMI Benoît Rioux, semble beaucoup plaire au public en ces temps de confinement. D’ailleurs, le grand et sympathique bonhomme, qui combat courageusement le cancer depuis environ un an, assure qu’il aura encore plusieurs bonnes histoires à raconter dans le futur.

En attendant, il est en confinement comme beaucoup de gens en attendant que la crise de la COVID-19 passe. S’il n’est jamais idéal de se voir imposer de telles restrictions, il tente d’en retirer le plus possible en passant du temps en famille, notamment avec son fils Dawson.

«Faire des jeux, chanter, faire du karaoké, dans le milieu de la tempête, il y a quand même de bons moments», a-t-il souligné, se disant certain que le Québec et le reste de l’humanité viendront à bout de cette pandémie.

«Je suis rempli de gratitude et de reconnaissance, a-t-il admis. Dawson n'est pas à l'école, on passe du temps précieux, de qualité ensemble.»

Aucoin est aussi revenu sur le fameux match des Expos de septembre 1993 qui devait être rediffusé à TVA Sports en soirée. Ce soir-là, le Québécois Denis Boucher avait connu un match grandiose au monticule alors que les Expos étaient en pleine course aux séries.

«J'étais à ce match-là! J'étais revenu de ma saison à West Palm Beach, et j’ai assisté à ce match-là, a-t-il raconté. J'étais tellement fier de Denis. J'étais rentré dans le vestiaire des Expos après le match et je lui avais serré la main. J'étais tellement content de le voir œuvrer sur le monticule.»

Voyez l’entrevue complète dans la vidéo ci-dessus.