Canadiens de Montréal

Reprise de la saison: Weber se prononce

Publié | Mis à jour

Le capitaine du Canadien de Montréal, Shea Weber, se range du côté des joueurs qui n’aimeraient pas que la reprise des hostilités dans la Ligue nationale de hockey (LNH) se fasse en séries éliminatoires.

Lundi, le vétéran de 34 ans a donné son opinion sur le sujet dans le cadre d’une vidéoconférence où il partageait le podium avec Jack Eichel (Sabres de Buffalo), Aleksander Barkov (Panthers de la Floride) et Victor Hedman (Lightning de Tampa Bay). À voir en intégralité dans la vidéo ci-dessus.

Le défenseur a été questionné à propos de l’idée de P.K. Subban d’organiser des éliminatoires impliquant les 31 formations du circuit Bettman.

«Cela nous garantirait évidemment une place en séries, mais il y a des gars qui sont de chaque côté de la clôture par rapport à ça, a dit Weber. Il y a tellement de scénarios possibles. Ce n’est évidemment pas notre décision. 

«Cela pourrait être n’importe quoi et je pense que tous les gens qui seront impliqués dans les séries ont besoin d’un type de préparation, d’une sorte de camp d’entraînement ou quelque chose pour les préparer, parce que ce sera une période de repos plutôt longue.»

Dur de s’entraîner sans but

Le représentant de la Sainte-Flanelle a également indiqué qu’il trouvait complexe de devoir garder la forme sans objectif précis.

«La partie la plus difficile pour nous tous en ce moment, c’est que nous ne savons pas quel type d’entraînement effectuer, car nous ne savons pas si nous allons revenir à l’action, a dit Weber. On doit essayer de rester le plus en forme possible, et ce, sans objectif.»

«Je sais que nos préparateurs physiques sont restés en contact avec nous et qu’ils nous ont proposé des programmes que les gars peuvent faire ou non, a-t-il ajouté. Si tu sais vers quoi tu t’en vas, c’est plus facile de maintenir une ligne directrice.»

En attendant de connaître la suite, Weber est resté à Montréal avec son épouse et ses trois enfants. Il a d’ailleurs révélé qu’il était tenu «très très occupé» par sa progéniture.

«J’essaie de faire en sorte qu’ils ne s’entretuent pas», a ironisé Weber avec le sourire.