HKO-HKN-SPO-2019-NHL-ALL-STAR---NHL-COMMISSIONER-GARY-BETTMAN-PR

Crédit : AFP

LNH

Une fenêtre s’ouvre pour la LNH

Publié | Mis à jour

La situation évolue de jour en jour et, avec le report des Jeux olympiques de Tokyo, la fenêtre semble s’ouvrir pour présenter des matchs de la Ligue nationale de hockey (LNH) jusqu’au mois d’août.

«Je crois qu'avec le temps qui s'est écoulé, nous avons réalisé que nous avons peut-être une plus grande fenêtre que nous le pensions au départ pendant les mois d'été pour nous permettre de terminer la saison et d'être prêts pour une saison régulière complète l'an prochain», a indiqué le commissaire adjoint Bill Daly, vendredi, tel que cité sur le site web de la LNH.

À LIRE AUSSI: «Des partenaires fantastiques»

À LIRE AUSSI: Autre cas de coronavirus chez l'Avalanche

Le report des Jeux olympiques apporte effectivement des ouvertures sur certains réseaux américains de NBC. Si bien qu’on a maintenant demandé aux différents clubs, dont le Canadien avec le Centre Bell, de vérifier la disponibilité de leur amphithéâtre jusqu’à fin du mois d’août.

«Je dirais que nous avons toujours cet espoir, je dirais même cet objectif, de jouer au hockey avant cela, a spécifié Daly. Tout dépendant de la manière dont les choses évoluent, nous aimerions jouer à un moment ou à un autre ce printemps, puis si nous devons prolonger les choses pendant l'été, nous serions heureux de devoir composer avec ce problème. Je ne crois toutefois pas que nous en sachions assez en ce moment sur la manière dont les choses vont progresser pour savoir si ce sera possible.»

«Nous pensons que, si nous devons le faire, nous pourrons jouer au mois d'août, a-t-il ajouté, toujours sur NHL.com. Si nous devons trouver un moyen d'insérer des matchs jusque-là, nous allons trouver un moyen de le faire.»

«Partenaires fantastiques»

Dans un autre dossier, Daly a profité de cette même sortie publique pour remercier l’organisation du Canadien dans le dossier du prochain repêchage, dont la date a été repoussée.

Il serait désormais surprenant que le nom du jeune Alexis Lafrenière soit prononcé, devant une foule conquise d’avance, à Montréal.

«Ce sont des circonstances qui sont fâcheuses, mais nos partenaires ont été fantastiques pour nous aider à prendre les décisions qui devaient être prises dans l'échéancier où nous sentions que nous devions les prendre», a noté le commissaire adjoint.