10 Felix Bibeau des Sagueneens, avant match, Remparts contre Sagueneens de Chicoutimi, centre Videotron, Quebec, 29 decembre 2019. PASCAL HUOT / JOURNAL DE QUEBEC / AGENCE QMI

LHJMQ

Les Saguenéens étaient loin d'être favoris selon les entraîneurs

Les Saguenéens étaient loin d'être favoris selon les entraîneurs

Mikaël Lalancette

Publié 26 mars
Mis à jour 26 mars

On ne saura jamais qui aurait remporté les grands honneurs dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.    

On était à deux semaines du début des séries quand la menace du coronavirus a frappé de plein fouet. Le groupe des cinq équipes favorites (Sherbrooke, Moncton, Chicoutimi, Rimouski et Cap-Breton) a vu le rêve de remporter la coupe du Président s'envoler en fumée après des mois de travail.        

Séries et tournoi de la coupe Memorial annulés, j’ai tout de même lancé un défi aux entraîneurs des 13 autres formations du circuit.    

Le sondage a été mené de façon anonyme et vous ne saurez pas les choix de chacun, mais je leur ai posé la question suivante:     

Si des séries avaient eu lieu, qui aurait gagné la coupe du Président?    

Voici leurs choix!        

  • Wildcats de Moncton : 11 votes    
  • Phoenix de Sherbrooke : 1 vote    
  • Océanic de Rimouski : 1 vote    
  • Saguenéens de Chicoutimi : aucun vote    
  • Eagles du Cap-Breton : aucun vote        

Les Wildcats étaient donc les grands favoris des entraîneurs de la LHJMQ.    

Il faut dire que les chats sauvages rugissaient depuis plusieurs mois. La troupe de Daniel Lacroix venait de remporter 18 de ses 19 derniers matchs. Avec neuf joueurs repêchés par des équipes de la Ligue nationale de hockey, les Wildcats avaient un club pour veiller tard. Tous les entraîneurs louangent cette profondeur à toute épreuve.    

Le Phoenix allait offrir un premier titre de saison régulière à la ville de Sherbrooke depuis la saison 1992-93. Une superbe saison où on pouvait espérer soulever la coupe du Président. Un entraîneur du groupe des 13 persiste et signe : c’était la meilleure équipe du circuit. Plusieurs conviennent que le format des séries pouvait aider Sherbrooke.    

Un entraîneur voyait l’Océanic de Rimouski remporter les grands honneurs : le pilote Serge Beausoleil avait la chance de diriger le meilleur joueur au Canada et son impact en séries aurait pu faire la différence. L'Océanic jouait un style physique capable de faire mal à ses adversaires en séries.    

Le niveau de confiance envers les Saguenéens de Chicoutimi semblait à son plus bas. Une équipe construite par plusieurs grosses transactions qui a montré des signes inquiétants après Noël, notamment défensivement.    

Les dernières semaines avaient été plus difficiles pour Yanick Jean et sa bande, mais on se disait que lorsque tout le monde serait en santé, les Sags pourraient batailler ferme en séries.     

On ne saura jamais qui aurait gagné mais vous savez maintenant ce qu'en pensaient les entraîneurs de la LHJMQ!