Crédit : AFP

Course Automobile

COVID-19 : les 500 Milles reportés

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Les 500 Milles d’Indianapolis, prestigieuse course automobile de la série IndyCar, ont à leur tour été victimes de la pandémie de coronavirus, car l’événement prévu le 24 mai a été reporté au 23 août, ont annoncé ses organisateurs, jeudi.

Ainsi, pour la première fois depuis 1945, année au cours de laquelle la compétition avait été annulée à cause de la Deuxième Guerre mondiale, l’Indy 500 n’aura pas lieu en mai. Habituellement, il se déroule le week-end du «Memorial Day» aux États-Unis, sur la piste de l’Indianapolis Motor Speedway.

«C’est normalement mon temps favori de l’année et tout comme nos partisans, je suis déçu de la reprogrammation des 500 Milles, a mentionné dans un communiqué Roger Penske, le propriétaire de l’écurie portant son nom et aussi du célèbre circuit de l’Indiana. Cependant, la santé et la sécurité de nos participants ainsi que celles de nos spectateurs sont nos priorités. Nous croyons que le report de l’événement constitue une décision responsable à cause des conditions et contraintes auxquelles nous faisons face.»

Les séances d’essais sont prévues les 12 et 13 août, tandis que les qualifications se tiendront les 15 et 16 août.

Par ailleurs, le Grand Prix GMR a été déplacé du 9 mai au 4 juillet, journée anniversaire de l’indépendance américaine. Cette épreuve aura lieu avant le Pennzoil 150 de la série Xfinity de NASCAR. Conséquemment, il s’agira de la première fois de l’histoire qu’une manche de l’IndyCar se déroule au même endroit, dans un seul week-end, que des étapes de NASCAR.

Enfin, les courses d’IndyCar qui devaient avoir lieu à Mid-Ohio le 16 août et à Madison, en Illinois, le 22 août, ont été déplacées. Elles sont désormais prévues les 9 et 30 du même mois.