Crédit : AFP

Sports aquatiques

COVID-19: les ravages de la maladie sur un athlète

Publié | Mis à jour

Le nageur sud-africain et champion olympique Cameron van der Burgh a livré un vibrant témoignage concernant les ravages que peut faire la COVID-19, lui qui en est atteint.

«Cela fait 14 jours maintenant que je lutte avec la COVID-19, a-t-il écrit sur son compte Twitter, dimanche. C'est de loin le pire virus que j'ai jamais enduré, bien que je sois un individu en bonne santé avec des poumons solides (pas de tabagisme/du sport), menant une vie saine et étant jeune.»

Le détenteur d'une médaille d'or au 100 m brasse aux Jeux olympiques de Londres en 2012 est âgé de 31 ans et a pris sa retraite en 2018. En excellente forme physique, van der Burgh a été complètement renversé par la puissance du virus.

«Bien que les symptômes les plus graves (de la grosse fièvre) se soient apaisés, je continue de lutter contre une forte fatigue générale et une toux persistante», a indiqué l'athlète.

«Toute activité physique telle que la marche me laisse épuisé pendant des heures», a-t-il ajouté.

Une mise en garde pour les athlètes

Livrant son témoignage avant que le Comité international olympique (CIO) ne reporte les Jeux olympiques de Tokyo en 2021, van der Burgh a prié les athlètes de la planète de prendre cette maladie au sérieux.

«Les pertes au niveau de ma condition physique ont été immenses et je ne peux qu'être désolé pour les athlètes qui contractent la COVID-19, car ils subiront de grandes pertes sur le plan physique, et ce, lors des derniers cycles d'entraînement. Une infection proche d'une compétition est encore pire», a-t-il dit.

«Les athlètes continueront de s'entraîner, car il n'y a aucune clarification sur les Jeux d'été et ils s'exposent ainsi à des risques inutiles. Ceux qui la contracteront essayeront de retourner à leur pratique, ce qui entraînera davantage de dommages et allongera leur convalescence. La santé passe avant tout. La COVID-19 n'est pas une blague», a ajouté le nageur.

Deux jours plus tard, van der Burgh a réagi très positivement à la décision du CIO.

«J'ai pris le temps de sourire aujourd'hui [mardi]. Les prochains Olympiques seront la plus grande célébration, après que la planète ait réussi à vaincre cette pandémie», a-t-il écrit dans une publication Twitter accompagnée d'une photo de lui arborant un large sourire.

- Avec des informations de l'Agence France Presse