Crédit : AFP

F1

Une saison de F1 limitée entre 15 et 18 courses

Publié | Mis à jour

Maintenant que les huit premières courses de la saison en Formule 1 ont été reportées ou annulées, il y a lieu de croire que le Grand Prix du Canada, prévu le 14 juin au circuit Gilles-Villeneuve, sera à son tour décalé.

Mais, pour l’instant, aucune annonce officielle de la part du promoteur François Dumontier ni des dirigeants de la F1 quant à savoir si la saison 2020 du Championnat du monde prendra son envol à Montréal.

Par contre, tous les indices laissent croire que la première course de l’année aura lieu plus tard au cours de l’été, probablement au début de juillet.

« Nous avons conscience, a affirmé Chase Carey, le patron de la F1, que d’autres reports puissent être envisagés en raison de la COVID-19. Avec nos partenaires, nous nous attendons à un début de saison pendant l’été. Le calendrier pourrait alors comporter de 15 et 18 courses », a-t-il renchéri.

Jusqu’à présent, les escales de Melbourne (Australie) et de Monaco ont été carrément annulées.

En décembre

La F1 a déjà convenu de sacrifier la pause des vacances en août pour reprogrammer des épreuves.

Il faut donc prévoir une ou peut-être même deux courses en décembre.

«Nous pensons, a poursuivi Carey, que la saison dépassera le 29 novembre, date à laquelle est prévu notre dernier Grand Prix à Abou Dhabi.»

La situation évoluant de pays en pays, il est impossible de savoir à quel moment le nouveau calendrier sera publié. À la mi-avril, espère-t-on.

«Il est trop tôt, d’affirmer Carey, pour élaborer un horaire précis. En fait, tout dépendra de la situation qui prévaut dans chacun des pays qui nous accueillent.»

Le message de Trudeau

Or, Justin Trudeau, au lendemain de la décision du Comité olympique canadien de renoncer à envoyer ses athlètes aux Jeux de Tokyo, initialement programmés du 24 juillet au 9 août, a livré ce message très clair à sa population et à tous les promoteurs d’événements d’envergure.

«Il y a énormément de préoccupations actuellement concernant tout rassemblement impliquant des milliers de personnes, a fait savoir le premier ministre du Canada. Le Comité olympique canadien a pris la bonne décision de ne pas se présenter aux Jeux olympiques.

«J’encourage tout le monde qui pense à organiser des rassemblements de ne pas les tenir. Il est important, pas seulement au Canada, mais à travers le monde, que les gens restent à la maison», a conclu le chef du gouvernement canadien.

La trêve devrait donc durer quelques mois encore.

Les Grands Prix

Reportés

Bahreïn : 22 mars

Vietnam : 5 avril

Chine : 19 avril

Pays-Bas : 3 mai

Espagne : 10 mai

Azerbaïdjan : 7 juin

Annulés

Australie : 15 mars

Monaco : 24 mai