Crédit : AFP

LNH

Une anecdote savoureuse à propos de David Pastrnak

Publié | Mis à jour

L'attaquant des Bruins de Boston David Pastrnak connaissait la meilleure saison de sa carrière avant la suspension des activités de la Ligue nationale de hockey.

En 70 parties, le Tchèque a amassé 48 buts et 47 mentions d'aide pour 95 points. Il est l'une des raisons qui faisait en sorte que la formation du Massachusetts était installée au premier rang du classement général du circuit Bettman.

Son entraîneur, Bruce Cassidy n'est pas du tout surpris des succès du patineur qu'il a également dirigé chez les Bruins de Providence, dans la Ligue américaine de hockey.

«C'est un bon jeune qui met ses bottes de travail à tous les jours. Je n'ai pas dû lui enseigner énormément», a affirmé le pilote au réseau Sportsnet.

«Je le laisse pas mal faire ce qu'il veut en ce qui concerne ses habiletés», a-t-il aussi dit, avant d'ajouter que les partenaire de trio de Pastrnak, Brad Marchand et Patrice Bergeron, jouent un rôle crucial dans son développement.

Afin de démontrer la personnalité et le dévouement de Pastrnak, Cassidy a raconté une histoire qui l'a impressionné.

«David Pastrnak jouait pour nous à Providence et je crois qu'il avait 19 ans à l'époque. Il est allé au Championnat du monde de hockey junior l'année que le tournoi était à Toronto et à Montréal [en 2015]. Je pense que son équipe a perdu le vendredi soir, il a ensuite voyagé toute la journée du samedi pour revenir à Providence. Il était là le dimanche matin et j'écris toujours la composition de la formation sur un tableau. Alors, il est entré dans le vestiaire et il me dit : "où est mon numéro?"»

L'entraîneur lui a ensuite expliqué qu'il voulait lui donner du temps de repos, ce qui n'a pas fait le bonheur du franc-tireur.

«Il m'a dit : "non, je veux jouer. Je suis ici pour jouer, c'est ce que je veux faire." Donc, le gars joue au Championnat un soir, voyage jusqu'à Boston et conduit jusqu'à Providence et il veut jouer. Cela vous démontre tout ce que vous avez besoin de savoir à propos de son désir d'être un joueur de hockey.»