HKN-HKO-SPO-2019-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---GAME-SEVEN

Crédit : AFP

LNH

Trois scénarios pour des séries rapides

Publié | Mis à jour

En jetant un coup d’œil à la progression de la pandémie de COVID-19 aux États-Unis, il semble de plus en plus clair que l’interruption des saisons des différentes ligues professionnelles nord-américaines ne se terminera pas avant la fin du mois d’avril. 

Il est donc fort possible que la Ligue nationale de hockey (LNH) étudie prochainement les possibilités de tenir les séries éliminatoires dès la reprise des activités. Le classement final pourrait être établi en utilisant la moyenne de points accumulés, puisque toutes les équipes n’ont pas disputé le même nombre de matchs.   

Voici quelques options possibles que la LNH pourrait considérer :  

- Aller-retour 

Dans cette optique où la reprise serait tardive, les séries éliminatoires devraient en toute vraisemblance être tenues dans une période écourtée. L’option des matchs aller-retour, comme c’est la tradition au soccer, permettrait de tenir un tournoi éliminatoire en peu de temps. 

Les puristes pourraient toutefois être agacés par la règle des buts à l’étranger pondérés différemment en cas d’égalité. La prolongation continue en cas de verdict nul au terme des deux rencontres pourrait être une bonne solution de rechange. 

Si les équipes participant aux éliminatoires étaient sélectionnées selon le modèle régulier, ce scénario aurait toutefois peu de chance de se produire. Des séries au meilleur de trois matchs seraient probablement le scénario privilégié par la LNH et les équipes. 

- De type «March Madness» 

Si la saison régulière ne pouvait reprendre, les partisans des équipes exclues du portrait des séries éliminatoires seraient évidemment déçus de ne pas revoir leurs favoris en action. 

Ainsi, la LNH pourrait être tentée de donner une chance à tous. Un tournoi à élimination directe semblable au March Madness pourrait représenter une option acceptable en ce sens. 

Puisqu’il n’y a que 31 équipes dans la LNH, la première équipe au classement général, soit les Bruins de Boston, pourrait obtenir le seul laissez-passer du premier tour. Le deuxième club au classement pourrait alors affronter le 31e, puis le troisième croiserait le fer avec le 30e, et ainsi de suite. 

Dans ce scénario, les Bruins n’auraient toutefois besoin que de quatre victoires pour remporter la coupe Stanley et les autres équipes, cinq. Il permettrait malgré tout de décerner le trophée très rapidement. 

- Tournoi à la ronde 

Dans un autre scénario qui mettrait toutes les équipes dans la course, un tournoi à la ronde dans chaque section forcerait les équipes de l’Est et de la section Pacifique à disputer sept parties pendant que celles de la section Centrale en disputeraient six. 

Avec quatre équipes restantes au terme du processus, la LNH pourrait poursuivre selon la façon de faire habituelle lors des finales d’association ou bien réduire à trois ou cinq parties les deux dernières rondes.