HKN-HKO-SPO-NEW-YORK-RANGERS-V-TAMPA-BAY-LIGHTNING

Crédit : AFP

LNH

LNH: les joueurs les plus proches de la retraite

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’interruption des activités dans la Ligue nationale de hockey (LNH) risque aussi d’être un arrêt permanent de la carrière de certains joueurs de renom si le circuit Bettman ne renoue pas avec l’action dans les prochaines semaines.

Si jamais le reste de la saison régulière et les séries éliminatoires sont reléguées aux oubliettes en raison de la pandémie de coronavirus, il s’agira pour quelques noms connus des amateurs d’un chant du cygne pour le moins bâclé. Voici une présentation de hockeyeurs que le public ne verra peut-être plus durant un match de la LNH. 

Henrik Lundqvist 

Le gardien des Rangers de New York a encore une année valide à son contrat de sept ans et de 59,5 millions $. Toutefois, le Suédois de 38 ans n’est plus l’ombre de lui-même et les Blueshirts le savent bien. Alexandar Georgiev et Igor Shesterkin ont eu droit à leur large part de travail lors des dernières parties, tandis que Lundqvist a chauffé le banc plus souvent qu’à son tour. 

Dans le passé, le «roi Henrik» a exprimé son désir de se retirer en tant que Ranger et il est plus près que jamais de son objectif. En 2020, il a amorcé cinq parties en tout. 

Patrick Marleau 

Le patineur de 40 ans pourrait bien ne pas avoir l’occasion de gagner la coupe Stanley avec les Penguins de Pittsburgh, qui l’ont acquis à la date limite des transactions. Limité à deux points en huit sorties depuis son arrivée en Pennsylvanie, l’ancien capitaine des Sharks de San Jose n’accumule plus les points comme avant. Et il en est à son troisième uniforme (NDLR : il est brièvement passé aux Hurricanes de la Caroline qui ont racheté son contrat) 

Ryan Miller 

Le gardien aura 40 ans en juillet et il est loin de dissimuler l’idée de passer à autre chose. Il a notamment affirmé au site The Athletic qu’il décidera après avoir discuté avec son épouse. Comptant 780 parties à son actif, le membre des Ducks d’Anaheim n’a plus rien à prouver. Il aurait bien aimé remporter la coupe Stanley, mais ce n’est visiblement pas en Californie qu’il y arrivera. 

Justin Williams 

Cette fois risque d’être la bonne pour celui ayant renoué avec l’action chez les Hurricanes de la Caroline à la mi-janvier, au terme d’une longue réflexion. Le hockeyeur de 38 ans revendique trois coupes Stanley et un trophée Conn-Smythe. En vertu de 797 points en 1264 rencontres de saison régulière, il peut dire mission accomplie. 

Mikko Koivu 

Le frère de l’ex-capitaine du Canadien de Montréal Saku Koivu affiche quelques blessures de guerre et il est peut-être temps pour lui de panser ses plaies. Une déchirure ligamentaire au genou droit a compromis le reste de sa campagne en février 2019. Et au retour, sa production offensive a décliné. Le joueur de 37 ans a récolté 21 points en 55 sorties.