HKN-HKO-SPO-2019-NHL-STANLEY-CUP-FINAL---GAME-SEVEN

Crédit : AFP

LNH

Pas encore de plan selon Bettman

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Gary Bettman, est d’avis qu’un plan pour le reste de la saison n’a pas encore été établi, au moment où les activités sont suspendues dans la plupart des circuits sportifs en raison de la pandémie de coronavirus.

«Nous continuons d’explorer tous les scénarios, mais nous prendrons une décision lorsque nous saurons quand ce sera plus sécuritaire de sortir, a indiqué Bettman sur les ondes du réseau TSN, jeudi. À court terme, nous devons mettre l’accent sur l’exemple que nous donnons et sur l’isolation préventive, afin de réduire la pandémie du coronavirus.»

La LNH est paralysée pour au moins 45 jours, avait précisé l’homme de 67 ans, lundi. L’Association des joueurs de la LNH (AJLNH) a imaginé un plan afin que le reste de la saison régulière ainsi que les séries soient disputées en été, advenant le cas que la crise soit enrayée. Selon ce scénario, la saison 2020-2021 aurait un calendrier plus chargé et commencerait en novembre, au lieu d’octobre. Le commissaire ne s’est pas prononcé sur ce sujet, mais est d’avis que la présente saison pourrait s’étirer.

«Je crois que, dans les circonstances, nous pourrions jouer plus tard qu’à l’habitude, a-t-il admis. Nous ne voulons pas prendre une décision qui aurait un impact négatif sur la prochaine saison. Les deux facteurs sont : le moment de l’année qui n’influencera pas la prochaine campagne et le fait d’être certain que notre décision, peu importe que nous terminions la saison en cours, sera faite avec intégrité et par respect de la tradition centenaire de la coupe Stanley.»

Suivre la parade

À la suite des premiers cas d’infections recensés dans la NBA, Bettman et les autorités de la LNH ont choisi de prendre une pause il y a une semaine. Mardi, un premier cas positif a été découvert dans l’organisation des Sénateurs d’Ottawa.

«Dès qu’un joueur est testé positif, c’est fini. Après avoir vu ce qui s’est passé dans la NBA, un test positif était inévitable, a avoué Bettman. Je me suis dit que nous devions arrêter de jouer maintenant. J’ai passé un appel au groupe de directeurs jeudi soir [la semaine dernière] et nous avons décidé d’arrêter nos activités.»

«Nous avons notre propre personnel médical que nous utilisons sur une base régulière et nous faisons également appel à un consultant en maladies contagieuses, a-t-il révélé. Sinon, nous devons continuer de collaborer avec les gouvernements locaux et fédéraux, qui nous donneront la marche à suivre.»

«Nous nous sommes fait dire de ne pas tester les joueurs qui ne présentaient pas de symptômes, puisque ça ne donnerait rien. Nous effectuons des tests au moment approprié, quand il y a une situation qui touche un joueur ou l’un de ses proches.»

Pour l’heure, Bettman croit qu’aucune ligue ne possède de remède miracle ou de façon parfaite de procéder en ces temps de crise. Il a toutefois mentionné être en contact régulier avec les autres ligues nord-américaines et les clubs de son circuit.