Crédit : AFP

LNH

Joueurs autonomes: les joueurs les plus intéressants

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Aux yeux de certains, la saison de la Ligue nationale de hockey (LNH) est possiblement terminée. Et si le marché des joueurs autonomes s'ouvre comme il se doit le 1er juillet prochain, certains joueurs seront libres comme l'air. 

Voici donc un top 10 des joueurs autonomes les plus intéressants en vue de la prochaine campagne.   

1 - Taylor Hall, attaquant 

Les Coyotes de l’Arizona ont payé le gros prix aux Devils du New Jersey pour mettre la main sur Hall. Ils ont maintenant la tâche de le convaincre de s’installer à long terme dans le désert. 

Le premier choix lors du repêchage de 2010 a récolté 16 buts et 52 points en 65 matchs avec les deux clubs cette saison, loin de la production de 93 points qui lui avait valu le trophée Hart en 2018.  

2 - Alex Pietrangelo, défenseur 

Seize buts, 52 points, un différentiel de +11 et un temps de jeu moyen de 24 min 11 s : Pietrangelo sera sans contredit l’arrière le plus convoité du marché cette année. 

L’athlète de 30 ans a toutefois remporté la coupe Stanley en 2019 avec les Blues de St. Louis, qui occupaient par ailleurs le deuxième rang du classement général de la LNH lorsque la saison a été interrompue, jeudi. Voudra-t-il quitter le Missouri?  

3 - Mike Hoffman, attaquant 

Hoffman a atteint le plateau des 20 buts lors des six dernières saisons et des 50 points au cours des cinq dernières. Sa régularité en fera une cible de choix pour les directeurs généraux. 

Seule ombre au tableau: l’actuel porte-couleurs des Panthers de la Floride montre un différentiel de -49 lors des trois plus récentes campagnes.  

4 - Evgeni Dadonov, attaquant 

Le Russe a effectué un retour dans la LNH en 2017 après une escale de cinq saisons dans la Ligue continentale de hockey (KHL), et il a été très productif pour les Panthers. 

Il a toutefois ralenti la cadence cette année, ayant été limité à 47 points en 69 matchs. Il sera malgré tout l’un des attaquants les plus prisés du marché.  

5 - Braden Holtby, gardien 

Le gardien des Capitals de Washington connaît de loin sa pire campagne en carrière, n’étant même pas en mesure d’atteindre le seuil de respectabilité de ,900 pour le taux d’efficacité. 

Le Canadien de 30 ans a toutefois mis la main sur le trophée Vézina en 2016, mais surtout sur la coupe Stanley en 2018. Des accomplissements qui valent de l’or lorsqu’on atteint l’autonomie.  

6 - Torey Krug, défenseur 

Krug était en voie de connaître une quatrième saison consécutive avec au moins 50 points avec les Bruins de Boston, lui qui a totalisé neuf buts et 49 points en 61 matchs cette saison. Sa petite taille (5 pi et 9 po) pourrait toutefois refroidir les ardeurs de quelques DG.  

7 - Tyler Toffoli, attaquant 

L’Ontarien de 27 ans vit une petite renaissance depuis qu’il est passé aux Canucks de Vancouver, comme le démontre sa fiche de six buts et 10 points en 10 parties. Auteur de 145 buts dans la LNH, dont 24 cette année, Toffoli a des arguments en main pour faire monter les enchères.  

8 - Tyson Barrie, défenseur 

Acquis par les Maple Leafs de Toronto, Barrie était en voie de connaître l’une des saisons les moins productives de sa carrière lorsque la LNH a cessé ses activités. Malgré cela, il a totalisé cinq buts et 39 points en 70 rencontres.  

9 - Jacob Markstrom, gardien 

Markstrom dispute une troisième saison à titre de gardien numéro 1 des Canucks de Vancouver et il s’agit de sa meilleure. Il montre en effet une fiche de 23-16-4, une moyenne de buts alloués de 2,75 et un taux d’efficacité de ,918.  

10 - Jaroslav Halak, gardien 

L’ancien des Canadiens de Montréal partage le filet des Bruins de Boston avec Tuukka Rask et revendique un dossier de 18-6-6, une moyenne de 2,39 et un taux de ,919 en 31 parties. Pourrait-il effectuer un retour à Montréal?