Crédit : WENN.com

F1

La F1 décale sa trêve

Publié | Mis à jour

La F1 a décidé de décaler et rallonger sa trêve estivale, pendant laquelle les écuries ne travaillent pas, afin de garantir l'équité sportive et réorganiser le calendrier en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé mercredi la Fédération internationale de l'automobile (FIA).

L'instance qui édicte les règles de la Formule 1, en accord avec les écuries et le promoteur du championnat du monde, a décidé de «déplacer la période de trêve estivale de juillet-août à mars-avril et de la rallonger de 14 à 21 jours». 

«Tous les concurrents doivent donc respecter une période chômée de 21 jours consécutifs pendant les mois de mars et/ou avril», est-il précisé dans un communiqué.

Ce changement doit mettre sur un pied d'égalité les écuries dont l'activité a été ou serait perturbée par le coronavirus et les quarantaines et confinements imposés en conséquence et celles qui ne le seraient pas.

Elle libère aussi du temps entre les Grands Prix de Hongrie le 2 août et de Belgique le 30 août pour reporter une partie des GP qui n'auront pas lieu à la date prévue en début de saison.

Le GP d'Australie, première manche du championnat prévue le 15 mars, a été annulé. Les trois suivants, Bahreïn (22 mars), Vietnam (5 avril) et Chine (19 avril), sont reportés à des dates à déterminer. 

La tenue des GP des Pays-Bas (3 mai), d'Espagne (10 mai) et de Monaco (24 mai) est également en question, la F1 et la FIA ayant estimé dans un communiqué vendredi que la saison devrait débuter «en Europe à la fin mai».