SPO-MEILLEUR-COACH

Crédit : Joël Lemay / Agence QMI

Soccer

Soccer Québec entre deux chaises

Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

Malgré l’incertitude qui règne en raison de la crise du coronavirus, les inscriptions battent leur plein dans les régions du Québec en vue d’une éventuelle saison.

On a fait grand cas de l’annulation de la saison de hockey mineur par Hockey Québec la semaine dernière, mais on n’avait pas encore parlé de la situation du soccer amateur québécois.

Le président de Soccer Québec, Mathieu Chamberland, a fait le point avec «Le Journal de Montréal» lors d’un entretien téléphonique, lundi.

«Présentement, toutes les activités sont annulées jusqu’à la fin mars, tant au niveau du soccer que du futsal. Les championnats provinciaux de futsal sont annulés, et Canada Soccer a fait de même avec le championnat canadien. »

Inquiétudes

La pandémie frappe à un bien mauvais moment pour l’organisme qui régit 167 000 joueuses et joueurs amateurs dans la province, puisque l’on entre dans la période d’inscription pour la saison estivale.

On commence à regarder la saison d’été. On est vraiment entre deux chaises en ce moment. Plus de 250 clubs sont en inscription et en sélection. Mars et avril sont de gros mois d’inscription. On ne sait pas encore s’il y a une baisse, on va avoir une meilleure idée dans quelques semaines», a précisé Chamberland.

Pour le moment, il est difficile de prendre une direction claire en vue de l’été puisqu’on ne sait pas encore pendant combien de temps se poursuivront les mesures de distanciation sociale.

«Il faudra être créatif dans les prochaines semaines», reconnaît le directeur général.

Saison élite

Une chose est sûre, la Ligue de soccer élite du Québec n’amorcera probablement pas ses activités comme prévu.

«On a une saison élite qui commence à la mi-avril, on en est à regarder comment on adapte le calendrier.»

Mathieu Chamberland se dit surtout inquiet quant aux inscriptions pour la période estivale.

«Notre plus grosse inquiétude, c’est par rapport aux inscriptions dans les clubs. Il faut que les gens soient confiants qu’il y aura du soccer cet été.»

Mais pour le moment, pas question de mettre un cadenas sur la saison d’été.

«On n’envisage vraiment pas d’annuler la saison estivale. On espère même que ça encourage les gens à faire des activités sportives extérieures.»

Première ligue du Québec

La Première ligue de soccer du Québec (PLSQ) doit amorcer ses activités au début du mois de mai, elle aura donc le temps d’observer l’évolution de la situation avant de prendre une décision.

Le circuit relève de Soccer Québec et devra donc suivre les politiques émises par l’organisme qui chapeaute le soccer provincial. Chamberland a indiqué que pour le moment, ils avaient le temps d’établir plusieurs scénarios.

Pas d’interaction

Dans la Major League Soccer (MLS), on a imposé un moratoire sur l’entraînement au moins jusqu’à vendredi. Seuls les joueurs devant subir des traitements peuvent se rendre au centre d’entraînement. Les autres doivent rester à la maison et limiter leurs interactions.

Les directives sont les mêmes pour les jeunes de l’Académie de l’Impact qui disposent d’un programme pour s’entraîner à distance. On commence donc à s’éloigner du positivisme qu’affichait le président de l’Impact, Kevin Gilmore, lors de sa conférence de presse de vendredi dernier.

Il disait alors que la ligue avait bon espoir de ne pas devoir amputer son calendrier puisqu’elle le commençait à peine et qu’elle avait une bonne marge de manœuvre grâce aux vols nolisés et au fait que la saison se termine un mois plus tôt qu’auparavant.