FBN-SPO-TAMPA-BAY-BUCCANEERS-V�SEATTLE-SEAHAWKS

Crédit : AFP

NFL

Antony Auclair a gagné la confiance des Buccaneers

Stéphane Cadorette

Publié | Mis à jour

Antony Auclair et les Buccaneers de Tampa Bay se sont entendus pour prolonger leur association, à la faveur d’un contrat d’un an, lundi.  

L’ailier rapproché disputera donc une quatrième saison avec l’équipe qui l’a embauché comme joueur autonome au printemps 2017. En 32 matchs avec les Buccaneers, Auclair a capté 10 passes et s’est imposé comme un bloqueur de premier plan à travers la ligue à sa position.    

Mercredi, à l’ouverture du marché des joueurs autonomes, le Beauceron serait devenu agent libre avec restriction. L’organisation s’est montrée élogieuse à l’endroit de l’ancien du Rouge et Or à plusieurs reprises et il semblait hors de question de prendre le risque de le laisser filer sous d’autres cieux.  

Lors du récent Combine à Indianapolis, autant l’entraîneur-chef Bruce Arians que le directeur général Jason Licht n’avaient pas caché leur attachement lorsque le «Journal» les avait questionnés sur l’importance d’Auclair au sein de l’équipe.  

«C’est très important de le garder avec nous. Il est devenu l’un des meilleurs ailiers rapprochés de la ligue en situation de bloc et il s’améliore comme receveur. Il fait partie intégrale de nos plans», avait souligné Arians, tandis que Licht prodiguait un son de cloche équivalent.  

«Antony est une pièce importante du casse-tête dans cette équipe. Il joue un rôle-clé et nous l’aimons. Il est bon dans tout ce qu’il fait. C’est un bon gars, donc on espère qu’il sera une brique de notre fondation pour un bon moment», avait ajouté le DG.  

Pour le moment, les détails de l’entente ne sont pas connus. Puisqu’il s’agit d’un contrat en bonne et due forme, plutôt que d’une offre qualitative, les autres équipes du circuit Goodell ne seront pas en mesure d’entrer dans la danse en soumettant une offre à Auclair.  

L’automne dernier, l’ailier rapproché a pris part à huit rencontres avant de subir une blessure à un orteil qui a mis fin à sa saison. À son dernier match face aux Seahawks de Seattle, il avait pris part à 56,6% des jeux offensifs des siens, un sommet en carrière. Il exerce également un rôle-clé sur les unités spéciales.  

Deux ans de plus pour Cousins au Minnesota     

Par ailleurs, les Vikings du Minnesota ont accordé une prolongation de contrat de deux ans au quart-arrière Kirk Cousins, lundi.     

Selon le site internet du circuit Goodell, cette nouvelle entente rapportera 66 millions $ au natif de l'Illinois. 

En 2020, Cousins disputera la dernière année d’un contrat de trois ans, d’une valeur totale de 84 millions $. En 15 parties la saison dernière, le vétéran a complété 307 de ses 444 passes tentées pour des gains 3603 verges et 26 touchés. Il a également commis six interceptions, en plus d'être victime de 28 sacs du quart. 

Avant de se joindre à la formation du Minnesota, Cousins a passé six campagnes dans l’organisation des Redskins de Washington, formation qui l’avait sélectionné au quatrième tour du repêchage de 2012.