Canadiens de Montréal

Rivalité Halak-Price: Jacques Martin raconte

Publié | Mis à jour

Même s’il n’a jamais fait carrière comme gardien dans la Ligue nationale de hockey, Jacques Martin a toujours eu une affinité naturelle avec les portiers depuis le début de sa carrière d’entraîneur-chef dans le circuit. 

Et lorsqu’il était à la barre des Canadiens de Montréal en 2009-2010, il pouvait compter sur deux fiers compétiteurs en Carey Price et Jaroslav Halak devant le filet de sa troupe. 

Voyez l'entrevue avec Jacques Martin dans la vidéo, ci-dessus.  

Mais pendant que la compétition pour le poste de partant était évidente, y avait-il une amertume entre les deux hommes masqués dans les coulisses?  

Les partisans étaient conquis par les prouesses du Slovaque (26-13-5), choix de neuvième tour en 2003, tandis que le premier (13-20-5) tardait à faire honneur à son statut de choix de premier tour en 2005. 

«C’est une question très intéressante, a reconnu le Franco-Ontarien à "JiC", lundi soir, sur les ondes de TVA Sports. Price a démontré beaucoup de caractère et quel type de personne il était.» 

Les deux gardiens partageaient le filet en alternance, notamment jusqu’au début des éliminatoires.  

«En début de saison, Price était notre numéro un. Quand Halak a pris la tête, la façon que Price a géré la situation, il a gagné beaucoup de mérite auprès de ses coéquipiers.  

«Ses coéquipiers l’ont respecté énormément, parce qu’il encourageait Halak. Il a agi comme un vrai joueur d’équipe. Ça lui a donné beaucoup de crédit pour la suite de sa carrière avec les Canadiens.» 

Halak a été échangé aux Blues de St. Louis l’été suivant, mais l’épisode a marqué une génération de partisans.