HKO-SPO-ACADIE-BATHURST-TITAN-V-QUEBEC-REMPARTS

Crédit : AFP

LHJMQ

LHJMQ: les Européens se sentent en sécurité

Publié | Mis à jour

Même si la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a suggéré à ses 18 équipes de planifier le retour de leurs joueurs internationaux dans leur pays natal, plusieurs d’entre eux préfèrent pour l’instant patienter dans leur ville d’adoption.

La directive du circuit Courteau ne semblait pas trop laisser le choix aux organisations quant au sort des patineurs étrangers, mais après avoir été informés qu’ils devaient rentrer chez eux auprès de leur famille, ils sont nombreux à avoir choisi de vivre la crise du coronavirus au pays. 

À Québec, le Japonais Yu Sato et le Russe Aleksei Sergeev ont opté pour cette avenue plutôt que de se mettre à risque dans les différents aéroports qu’ils auraient dû fréquenter sur leur itinéraire. 

Le pays du Soleil levant demeure relativement épargné par la pandémie de COVID-19 alors qu’en date de lundi, 812 cas avaient été recensés, selon les chiffres du ministère de la Santé. La population s’élève à plus de 126 millions d’habitants.

«Il faut dire que Yu n’a que 17 ans, alors la famille a été contactée après que Yu nous ait manifesté le désir de rester. Sa famille a préféré le garder ici pour sa sécurité. Ils sont en sécurité dans leur famille de pension, et s’ils ferment éventuellement les frontières, nos joueurs ne seront pas laissés dans la rue. Ils resteront dans leur pension tant et aussi longtemps qu’il le faudra», a mentionné au Journal de Québec la directrice des services à l’équipe et des relations médias des Remparts, Nicole Bouchard.

Des Russes restent, d'autres partent 

Chez les Tigres de Victoriaville, les Russes Mikhail Abramov et Egor Serdyuk ont eux aussi préféré demeurer dans les Bois-Francs en attendant la suite des choses. Idem pour les Européens des Cataractes de Shawinigan, Vasily Ponomaev et Kirill Nizhnikov.

À Rimouski, le Tchèque Adam Raska restera avec sa famille de pension alors que Dmitri Zavgorodniy a plutôt plié bagage vers sa Russie natale. Il n’est pas le seul à s’être prévalu de cette option puisque ses compatriotes évoluant avec les Saguenéens de Chicoutimi, Vladislav Kotkov et Artemi Kniazev, ont quitté leur ville d’adoption dès dimanche matin.

Les Autrichiens Thimo Nickl et Fabian Hochegger, des Voltigeurs de Drummondville, ont pour leur part choisi de rentrer à la maison. Les deux joueurs de 18 ans devaient s’envoler lundi soir. L’Autriche a fermé ses frontières aux ressortissants étrangers au cours des derniers jours.

Scénarios à l’étude

Pour l’heure, puisqu’il est impossible de savoir ce qui adviendra de la suite de la saison dans la LHJMQ, certains de ses patineurs pourraient avoir effectué leur dernier tour de piste au hockey junior majeur. Quant aux joueurs qui n’ont pas le statut d’Européens, ils sont retournés chez eux.

Par ailleurs, la LHJMQ commencera à plancher sur des scénarios de relance de ses activités au cours des prochains jours, a-t-on appris. 

Cela ne signifie toutefois pas qu’une annulation complète de la campagne n’est pas envisagée. En fonction des développements de la crise, la ligue éliminera les scénarios qui ne tiennent plus la route au fil des jours.