Crédit : AFP

UFC

Coronavirus: l’UFC suit enfin

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’Ultimate Fighting Championship (UFC), l’une des seules organisations qui étaient encore actives malgré les recommandations pour contrer la propagation du coronavirus, a finalement décidé d’annuler ses trois prochains galas, lundi.

C’est le site spécialisé MMA Junkie qui a annoncé la nouvelle, lui qui a mis la main sur un courriel du président de l’organisation Dana White à ses employés.

«Nous avons fait tout ce que nous pouvions afin de relocaliser nos trois prochains événements – Londres, Columbus et Portland, peut-on y lire. Par contre, il y a de nouvelles restrictions tous les jours sur les voyages et les regroupements publics qui font en sorte que c’était impossible de les garder à l’horaire.»

Les trois événements avaient d’ores et déjà été déplacés au UFC Apex, le complexe d’entraînement de l’organisation à Las Vegas. L’État du Nevada a toutefois banni tous les événements de sports de combat sur son territoire jusqu’au 25 mars.

À Londres, Tyron Woodley devait affronter Leon Edwards le 21 mars. À Columbus Francis Ngannou devait se frotter à l’invaincu Jairzinho Rozenstruik, le 29 mars, tandis que la finale à Portland, le 11 avril, devait être assurée par Alistair Overeem et Walt Harris.

White a spécifié que le gala UFC 249, qui doit avoir lieu le 18 avril, au Barclays Center de New York, n’était pas encore annulé. L’événement doit présenter le très attendu combat entre Khabib Nurmagomedov, champion des poids légers, et l’aspirant au titre Tony Ferguson.

Samedi, l’UFC a tenu son gala Fight Night 170 à huis clos, au Nilson Nelson Gymnasium de Brasilia, au Brésil.