Baseball - MLB

Triste scénario pour les nostalgiques des Expos

Benoît Rioux

Publié | Mis à jour

Les anciens joueurs des Expos Tim Raines et Andre Dawson de même que le Québécois Éric Gagné devaient tous converger vers la grande région de Montréal en marge des deux matchs de baseball prévus les 23 et 24 mars au Stade olympique, mais la pandémie de coronavirus en a voulu autrement.

Si l’annulation des parties est désastreuse pour le promoteur evenko et pour plusieurs amateurs, elle est aussi venue chambouler les plans de l’événement Expos Fest, qui était prévu le dimanche 22 mars, à Laval.

«C’est dommage parce que nous étions prêts pour une belle soirée, a indiqué Perry Giannias, le grand manitou de cet événement caritatif, qui amasse des sous pour la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Pour nous, ce n’est pas comme evenko, dans le sens où ça pourra être remis, contrairement aux matchs entre les Blue Jays et les Yankees. Malheureusement, notre soirée n’aura pas lieu, comme à l’habitude, dans le cadre d’un séjour axé sur le baseball à Montréal. C’est ce que je trouve le plus décevant.»

Déjà, les invités de marque, parmi lesquels figuraient également les anciens joueurs des Expos Steve Rogers, Jeff Reardon, Cliff Floyd, Jeff Fassero, Rondell White et Derek Aucoin, entre autres, ont assuré qu’ils allaient honorer leur engagement, autant que possible, pour une date qui sera annoncée quand la situation du coronavirus sera sous contrôle.

Crédit photo : Dominick Gravel/Agence QMI

«Les joueurs veulent revenir et les gens qui avaient payé pour assister à l’événement peuvent conserver leurs billets, a noté Giannias, qui rassemble environ 850 personnes par année à l’Expos Fest, avec l’aide de ses partenaires, dont son fils Peter. 

«Je ne suis pas découragé car tout le monde a été cool, mais c’est sûr que c’est triste que certains efforts mis pour des surprises soient gâchées. Par exemple, (le joueur des Blue Jays) Vladimir Guerrero fils devait venir faire un petit tour pendant la soirée. C’est dommage, mais ceci dit, ce n’était pas difficile comme décision pour nous de remettre le tout à plus tard avec la situation de la COVID-19. C’était la décision à prendre. On n’a toutefois pas l’intention de canceller.»

Sur le plan de la logistique, il faut maintenant obtenir des remboursements concernant les hôtels réservés pour les invités de même que pour les billets d’avion. Encore une fois, ce sont de nombreux efforts, mais ce n’est rien pour Giannias dans ce contexte où prime la santé de la population.

Une marée orange à l’eau

À propos de l’annulation des deux matchs entre les Blue Jays et les Yankees, le coup a également fait mal à Stéphane Rousseau, directeur de La tournée des Chums, un organisme à but non lucratif qui avait réussi à vendre un total de 800 billets pour les deux jours.

«Ma première réaction a été de mettre un genou par terre, mais je me suis relevé assez vite, a-t-il toutefois noté, lui qui avait organisé des tirages et vendu des t-shirts orange dans le cadre de cette levée de fonds. Mon seul point négatif, c’est qu’on ne verra pas la marée orange dans le stade.»

Malgré la situation, son organisme prévoit être en mesure de remettre environ 2000$, partagés entre la Maison Adhémar-Dion et la Fondation maman Dion.