LNH

Si les séries devaient commencer maintenant...

Publié | Mis à jour

Avec la suspension de la saison dans la Ligue nationale de hockey jusqu’à nouvel ordre, un calendrier régulier écourté est une possibilité à considérer. De quoi aurait l’air le premier tour des séries éliminatoires si celles-ci devaient s’amorcer maintenant?  

Puisque toutes les équipes n’ont pas disputé le même nombre de rencontres, la moyenne de points par match a été prise en compte pour dresser ce portrait. Le Canadien de Montréal, avec une faible moyenne d’un point par match (71 points en 71 parties), terminerait au 12e rang du classement de l’Association de l’Est, loin d’un billet pour le bal printanier.    

Association de l’Est  

Bruins c. Islanders  

Les Bruins de Boston, qui occupent la première postion dans l’Est, pourraient se mesurer aux Islanders de New York. Ces derniers ont commencé la saison en lion, mais l’ont poursuivi en mouton, ayant perdu leurs sept plus récentes rencontres. À Boston, impossible de passer sous silence la superbe saison de David Pastrnak, qui a inscrit 48 buts et 47 mentions d’aide pour 95 points. Complété par Patrice Bergeron et Brad Marchand, ce trio devrait continuer à faire des ravages en séries, face à la défensive remodelée des «Isles».  

Capitals c. Hurricanes  

Les Capitals de Washington sont toujours des prétendants sérieux à la coupe Stanley, ce qui est moins le cas du côté des Hurricanes de la Caroline. Ces derniers profiteraient bien évidemment de ce calendrier écourté pour se glisser en séries, après une longue bataille avec les Blue Jackets de Columbus, les Rangers de New York et les Panthers de la Floride, entre autres.  

Flyers c. Penguins  

Avec ce scénario, les amateurs de hockey pourraient être gâtés par une classique bataille de la Pennsylvanie en première ronde. Les Penguins de Pittsburgh ont connu une saison éprouvante en raison des blessures, mais l’équipe a su tirer son épingle du jeu. Ils affronteraient des Flyers de Philadelphie surprenants, qui comptent sur Carter Hart entre les poteaux, lui qui pourrait disputer les premières minutes de sa carrière en séries éliminatoires.  

Lightning c. Maple Leafs  

Le Lightning de Tampa Bay et les Maple Leafs de Toronto ont tous deux été écartés des séries au premier tour la saison dernière. Les deux formations tenteront bien évidemment de venger leur échec, ce qui pourrait donner lieu à une confrontation enlevante. Qui sait, peut-être que le délai pourrait permettre à Steven Stamkos de revenir au jeu pour prêter main-forte aux «Bolts»?  

Association de l’Ouest  

Blues c. Flames  

Contrairement à l’an dernier, les Blues de St. Louis pourraient s’amener en séries dans le siège du conducteur. Les champions en titre de la coupe Stanley se mesureraient à l’une des quatre équipes canadiennes en éliminatoires, les Flames de Calgary. En se fiant aux performances de ces deux clubs en saison régulière, les Blues pourraient s’en tirer facilement.  

Golden Knights c. Predators  

Premiers dans la section Pacifique, les Golden Knights de Vegas seront en quête d’un autre long parcours en séries éliminatoires. La tâche pourrait être plus facile face aux Predators de Nashville, qui ont été plutôt effacés cette saison. Les Knights devront éviter le piège, puisque les «Preds» ont montré par le passé qu’ils étaient capables de beaucoup au printemps.  

Avalanche c. Stars  

On aurait droit ici à une confrontation parfaite entre l’attaque et la défense. L’Avalanche du Colorado continue d’être une machine offensive impressionnante, ayant marqué 237 buts (2e dans la LNH). Du côté des Stars de Dallas, l’entraîneur-chef Rick Bowness suit l’adage de «la défensive gagne les championnats» et son équipe n’a accordé que 177 buts (2e dans la LNH).  

Oilers c. Canucks  

À propos des équipes canadiennes, les Oilers d’Edmonton et les Canucks de Vancouver pourraient se croiser au premier tour. Ce sont deux clubs qui n’ont pas eu beaucoup de chances en après-saison lors des dernières années. Les Oilers n’ont participé aux séries qu’une seule fois en 13 ans et les Canucks, qui termineraient au troisième rang de la section Pacifique grâce à leurs 78 points en 69 matchs, en sont écartés depuis 2015.