Impact de Montréal

«Rien ne me dit que des matchs disparaîtront» -Kevin Gilmore

Publié | Mis à jour

La pandémie de coronavirus, comme on le sait maintenant, a forcé la MLS à suspendre ses activités pour une période de 30 jours.      

Évidemment, une telle annonce ne survient pas sans obliger tous les clubs et employés du circuit à mettre les bouchées doubles pour s’assurer que la reprise de l’action, si reprise il y a, se fasse dans l’harmonie.            

En point de presse vendredi matin, le président de l’Impact de Montréal, Kevin Gilmore, a parlé d’un travail de tous les instants.       

«Ce que la ligue fait, c’est qu’elle regarde les matchs que chaque équipe perd dans cette période d’arrêt de 30 jours. Dans notre cas, on parle de trois matchs à l’extérieur. Mais ce n,est pas comme si tout le monde dormait pendant 30 jours pour ensuite se réveiller et se demander ce qu’il allait arriver. Plusieurs membres de chaque club sont au téléphone de façon quotidienne.      

«Dans notre cas, on a une équipe dédiée à cette tâche qui pose des questions aux dirigeants de la ligue. L’information change à chaque jour, mais notre objectif est de transmettre tous les développements aux médias et à nos partisans.»    

Pas de saison écourtée... pour l’instant!      

Pour le moment, dit Kevin Gilmore, rien n’indique que la suspension actuelle des activités entraînement une diminution du nombre de matchs au calendrier de la MLS.       

«Pour l’instant, c’est juste une pause de 30 jours. On a de la flexibilité avec le fait que la saison peut être rallongée. On peut aussi emprunter plus de vols nolisés ou jouer plus de matchs dans une période plus courte. Rien ne me dit que des matchs disparaîtront.»       

Voyez le point de presse de Kevin Gilmore dans la vidéo ci-dessus.