LNH

«Les joueurs étaient découragés»

Publié | Mis à jour

Jeudi, les Flyers de Philadelphie devaient affronter le Lightning à Tampa, en soirée. En matinée, Michel Therrien se préparait pour réunion d’équipe, comme chaque jour de match.   

L’adjoint de l’entraîneur-chef Alain Vigneault se doutait que la ligue emboiterait le pas à la NBA, qui a cessé ses activités en raison de l'épidémie de la COVID-19, la veille. Mais il n’était pas question de laisser son intuition nuire à sa routine. Puis... 

«Vers 9h30, on a reçu un courriel nous interdisant de rencontrer les joueurs et que tout devait être annulé, a raconté Therrien, vendredi, à «JiC», sur TVA Sports. Il a fallu attendre jusqu’à 13h30 pour savoir ce qui se passait.» 

Les Flyers (41-21-7) n’avaient qu’un revers en 10 sorties. Ils avaient une avance de trois points sur les Penguins de Pittsburgh au deuxième rang de la section Métropolitaine. Et ils étaient gonflés à bloc. 

«La journée a été longue, admet-il. Je pense que c’est rare que l’on voie ça. Les joueurs étaient un peu découragés, parce que notre esprit d’équipe est très bon. On va attendre. 

Plutôt que de se rendre au Amalie Arena, joueurs et instructeurs se sont divertis dans des clans séparés. Loin des foules de 250 personnes et plus. 

«On a passé la journée à l’hôtel. Les joueurs ont été manger ensemble. Nous, les entraîneurs, avons été invités à souper par le directeur général (Chuck Fletcher).» 

Entraînement la semaine prochaine? 

Personne ne sait de combien de temps le congé forcé durera, mais les hommes de hockey ne délaissent pas complètement le travail. 

«On ne sait pas ce qui va se passer, mais il faut se préparer», laisse entendre l’ancien pilote des Canadiens de Montréal.  

«Demain matin, je vais aller faire un tour à l’aréna. Je ne sais pas ce que je vais faire, mais il faut commencer à se préparer mentalement pour le premier tour des séries. On pense qu’on pourrait affronter les Penguins. Notre concentration sera là-dessus.» 

La durée de la quarantaine volontaire étant d’une semaine, les joueurs pourraient bientôt recommencer à s’entraîner. Mais rien n’a encore été avancé par les hautes instances de la LNH. 

«C’est une nouvelle expérience pour tout le monde. Je n’ai pas de réponse. J’aimerais ça en avoir une. On vit au jour le jour. 

«Personne n’a vécu ça.»