Impact de Montréal

La MLS suspend sa saison

Publié | Mis à jour

Dans une décision sans précédent en 25 années d’existence, la Major League Soccer (MLS) a décidé jeudi de suspendre ses activités pour au moins 30 jours. La CONCACAF a fait de même avec la Ligue des champions en raison de la pandémie de la COVID-19. 

La décision est en vigueur pour les 30 prochains jours, a indiqué la ligue dans un communiqué.  

• À lire aussi: L’Euro remis à 2021?  

«Nos clubs se sont unis pour prendre la décision de suspendre la saison, faisant suite aux recommandations du Centre pour le contrôle des maladies, de l’Agence canadienne de la santé publique et les diverses autorités de santé publique. C’est dans le meilleur intérêt des partisans, des joueurs, des officiels et de tous les employés», a indiqué le commissaire de la MLS, Don Garber, dans un communiqué. 

L’Impact devait partir pour le Honduras dimanche afin de disputer le match retour du quart de finale de la Ligue des champions au CD Olimpia, à San Pedro Sula. 

En MLS, ce sont au moins trois matchs du Bleu-Blanc-Noir qui sont affectés, soit ceux du 21 mars au Minnesota, du 4 avril à Orlando et du 11 avril à Philadelphie. 

La MLS s’ajustera à mesure que la situation évoluera. On ne peut donc pas exclure une suspension au-delà de la période initiale d’un mois. 

Jeudi, l’Impact a décidé d’annuler les entrevues avec les médias après l’entraînement au Complexe sportif Marie-Victorin. 

Report ou annulation? 

Pour le moment, il est impossible de savoir si les matchs qui sont affectés par cette interruption seront remis ou annulés. 

Si les activités reprennent à la mi-avril, on peut présumer que les rencontres seront simplement replacées dans un calendrier plus condensé. 

Rappelons aussi que depuis l’année dernière, la saison de la MLS se termine un mois plus tôt. Le prolongement des éliminatoires au-delà du début du mois de novembre pourrait donc être envisageable. 

Si la suspension devait se poursuivre après le 12 avril, il ne serait pas impossible qu’on écourte le calendrier. 

S’il y a un délai assez clair dans le cas de la MLS, c’est autrement plus nébuleux en ce qui concerne la CONCACAF. 

L’organisme qui chapeaute la Ligue des champions a simplement annoncé, jeudi midi, que la compétition était sur pause sans pour autant dire si elle sera annulée ou reportée. 

Comme il y avait trois équipes de la MLS toujours en action dans la compétition, la CONCACAF, qui est basée à Miami, n’avait pas tellement le choix d’emboîter le pas. 

Replacer tous les matchs dans un calendrier qui sera probablement condensé pour les équipes toujours en lice risque d’être une tâche compliquée. Il ne serait pas étonnant que la compétition soit tout simplement annulée. 

Seule option 

Pour la MLS, la cessation des activités semblait la seule avenue logique, au-delà des considérations de santé publique. 

La NBA et la LNH comptent sur des contrats de télévision valant plusieurs milliards de dollars. Leurs équipes auraient pu jouer des matchs à huis clos sans subir de pertes financières importantes. 

La réalité est tout autre pour la MLS qui ne jouit pas du même confort financier puisque les réseaux ESPN et Fox versent 75 millions $ annuellement pour les droits anglophones aux États-Unis pendant que Univision ajoute 15 millions $ pour les droits en espagnol. 

Comme les équipes tirent l’essentiel de leurs revenus de la vente de billets, il aurait été insensé de jouer devant des gradins vides. 

USL et Académie 

L’autre ligue de soccer américain, l’USL, a également choisi de suspendre ses activités pour une période minimale de 30 jours. 

La décision n’est pas surprenante puisque le circuit de deuxième division a tissé un partenariat très serré avec la MLS. 

L’Association de soccer des États-Unis a elle aussi décidé d’interrompre les activités de l’Académie de développement de soccer (USSDA). 

C’est le circuit dans lequel évoluent les équipes de l’Académie de l’Impact.