Boxe

Kim Clavel «sous le choc»

Publié | Mis à jour

La Québécoise Kim Clavel devait faire les frais de la finale d’un gala, présenté le 21 mars, au Casino de Montréal. En raison de la propagation de la pandémie de coronavirus, la dynamique athlète de 29 ans devra attendre encore.

Clavel (11-0-0, 2 K.-O.) devait se mesurer à la Mexicaine Esmeralda Moreno (35-12-2, 11 K.-O.).

«J’étais sur la table de massage et on m’a appelé. J’étais sous le choc, a souligné Clavel, jeudi, lors de l’émission JiC sur les ondes de TVA Sports.. Je pensais à tout ce que j’ai investi, financièrement, de temps, de sueur, d’entraînement, de discipline pour ce combat. C’était un combat qui était particulièrement important. Ma première finale contre une fille qui était classée mondialement. C’était très décevant. Je sais que ce n’est de la faute de personne et que c’est dû à la propagation du virus, mais c’est dur pour les boxeurs, pour les athlètes de tous les sports.

«[...] C’est tout le monde qui doit faire son petit bout de chemin pour faire la différence. Au début, je pensais que c’était exagéré. Plus je vois le monde agir, plus je me dis qu’ils doivent faire ça pour une raison. Sinon les gens ne perdraient pas des milliers de dollars pour ça. Je commence à m’inquiéter moi aussi».

Si Clavel ne boxera pas le 21 mars, elle pourrait être sur la carte qui sera présentée le 28 mars au Centre Vidéotron de Québec, où Artur Beterbiev sera en vedette.

«Aujourd’hui j’ai pris une journée pour moi, pour décompresser, pour réfléchir à tout. J’ai hâte de voir ce qui va se passer, a confié Clavel. Je ne sais pas non plus ce qui va se passer avec le gala du 28 mars à Québec. [...] Demain je suis de retour au gym et on continue à s’entraîner, car une date peut arriver plus rapidement que prévu.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.