Crédit : Photo Agence QMI, Martin Chevalier

Baseball - MLB

Du baseball à Montréal en raison du coronavirus?

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Le baseball majeur pourrait-il revenir plus rapidement à Montréal en raison du coronavirus?

À LIRE AUSSI: Le coup de génie des Rangers

À LIRE AUSSI: Une nouvelle espérée pour le CH

La direction du baseball majeur songe à trouver d’autres endroits pour les clubs qui évoluent dans des zones très affectées par le coronavirus et qui risquent de jouer dans des stades vides à domicile, a rapporté le «Wall Street Journal», mercredi.

Le circuit veut commencer sa saison comme prévu le 26 mars, sans interruption. Il examine donc les stades qui pourraient accueillir des rencontres. Une possibilité serait de tenir des affrontements dans les complexes de la Floride ou de l’Arizona où se déroulent les camps d’entraînement. L’autre sera de déplacer des matchs là où le virus frappe moins fort. Bien que Montréal n’ait pas été spécifiquement envisagée, elle pourrait être une destination souhaitée par la direction du baseball majeur, puisque jusqu’à présent, elle est moins touchée par le virus que la côte ouest des États-Unis.

Les Mariners de Seattle constituent probablement l’équipe avec le plus grand casse-tête à résoudre, puisque l’État de Washington dans lequel l’équipe se trouve est aux prises avec une grave éclosion du coronavirus. Les Mariners doivent entamer leur saison le 26 mars à domicile contre les Rangers du Texas, mais au moins 25 personnes sont mortes de cette maladie dans cet État. Par conséquent, le gouverneur de l’État, Jay Inslee, devrait annoncer mercredi l’interdiction de tenir des événements rassemblant plus de 250 personnes dans cette région afin de contenir l’épidémie. Il a précisé que jusqu’à 64 000 personnes pourraient être infectées si des mesures draconiennes n’étaient pas prises rapidement.

Le gouverneur de l’Ohio a demandé aux clubs professionnels de son État, dont les Indians de Cleveland, de jouer dans des stades vides, a souligné le magazine «Sports Illustrated».

Des clubs comme les Athletics d’Oakland sont aussi en sérieuse réflexion.