Les Partants

COVID-19: le sport pris en otage

Publié | Mis à jour

Les impacts de la COVID-19 se font ressentir plus que jamais dans le monde du sport, alors que certaines rencontres sportives sont présentées à huis clos, tandis que d’autres sont carrément annulées.     

Tennis, Soccer, Hockey, Course automobile... Presque toutes les disciplines sportives à travers le monde subissent présentement les contrecoups du coronavirus.      

Selon Richard Legendre, ancien ministre de la Jeunesse, du Tourisme, du Loisir et du Sport, la situation est alarmante.     

«Je trouve que le sport a le dos large un peu! Des rassemblements publics, il n’y en a pas seulement dans le monde du sport», a-t-il fait valoir à l’émission Les Partants, mercredi.     

Si l’épidémie ne touche pas encore sérieusement le continent américain, certaines organisations sportives n’ont pris aucune chance.     

C’est notamment le cas du tournoi de tennis d’Indian Wells qui devait être disputé actuellement en Californie, mais qui a finalement été annulé il y a quelques jours.     

«La décision d’Indian Wells m’a jeté à terre. Pour la région en question, il n’y avait qu’un seul cas de coronavirus», a précisé Legendre.     

Ces décisions ont un impact sur les athlètes qui se voient privés de leurs compétitions, mais également de graves conséquences économiques.     

«Le sport a une importance sociale et économique qu’il ne faut pas oublier. Les gens sont lucides. Ayons l’épiderme un peu plus solide pour passer à travers ça!»     

Des événements sportifs québécois en péril?  

Alors que le virus se propage de plus en plus à travers le monde, la plupart des événements sportifs qui se déroulent au Québec ne sont pas compromis pour l’instant, mais des mesures sont prises pour éviter toute propagation.     

D'ailleurs, avant le match de l’Impact, mardi au Stade Olympique, la direction du Parc a fait savoir qu’elle avait resserré ses mesures d’hygiène tout en mettant en place certaines actions préventives.     

«On n’est pas obligé de faire comme Indian Wells. Je pense qu’il faut y aller au cas par cas. Il ne faut pas que le coronavirus contamine plus que nécessaire», a conclu Legendre.     

La course de Formule 1, la Coupe Rogers, les matchs du Canadien, de l’Impact ainsi que ceux des Alouettes ne sont que quelques exemples de compétitions sportives qui pourraient être compromises en raison de la COVID-19.     

Voyez la chronique de Richard Legendre dans la vidéo ci-dessus.