Impact de Montréal

CONCACAF, ou CONCA-gaffe?

Publié | Mis à jour

L’Impact s’est tiré dans le pied, mardi contre Olimpia au Stade olympique, mais disons que l’arbitrage a aussi été, à plusieurs moments, catastrophique. 

C’est quasiment le propre de la Ligue des champions de la CONCACAF : une compétition excitante, certes, mais qui n’utilise toujours pas la reprise vidéo et dont les arbitres prennent souvent, plus souvent que la moyenne en fait, des décisions consternantes.  

L’Impact y a goûté, mardi, et il devra trimer dur, dans six jours, lors du match retour contre Olimpia au Honduras dans un environnement pour lequel le terme «hostile» pourrait avoir été inventé. Ils sont fous, les amateurs de ballon de Tegucigalpa.  

Cet arbitrage, il a fait bondir l’animateur Jean-Charles Lajoie de son sofa à quelques reprises, durant le match. 

«C'est un peu abrutissant, l'arbitrage qui nous a été offert», a-t-il déploré, en ouverture de son émission «JiC», mercredi. 

La personne la plus en cause est ce juge de touche qui a décidé de renverser un tir de pénalité tout à fait légitime accordé à l’Impact en deuxième demie. Un «penalty» qui, s’il est converti par la suite, change toute la physionomie de l’affrontement. 

Cet arbitre adjoint, «c'est lui le piment en chef de la soirée d'hier», a souligné «JiC». 

«Je suis assommé, a-t-il admis. Il était à 200 pieds de l'action, l'autre était à 25 pieds, il a la vue obstruée, l'autre a la vue claire (...) on a perdu un gros but avec ça.» 

Il fallait voir Saphir Taïder lui hurler dessus en fin de rencontre à la suite d’une énième bêtise. 

 

 

 

Dans le jargon des amateurs de soccer nord-américains, on dit que l’Impact s’est fait «CONCACAFER», mardi soir, au Stade olympique. Même l’attaquant du Toronto FC Jozy Altidore, sans doute la personne qui déteste le plus l’Impact sur la planète, a avoué que la formation montréalaise avait été flouée! 

Cela dit, il y a du bon à retenir. 

«Je retiens le caractère et la détermination (de l’Impact) affichés au retour des vestiaires», a souligné l’animateur, qui a notamment aimé le match de Samuel Piette. 

Voyez son «apéro» dans la vidéo principale!

Et voyez également, dans la vidéo ci-dessous, l'intervention de notre analyste Vincent Destouches sur les mêmes sujets: