FILES-F1-AUTO

Crédit : AFP

F1

Lewis Hamilton aux trousses de Michael Schumacher

Publié | Mis à jour

Sur fond d’incertitude en raison de l’épidémie de coronavirus, la Formule 1 célèbre cette année ses 70 ans d’existence. 

Si la présentation du Grand Prix d’Australie n’est pas affectée ce week-end, il en est autrement pour les manches suivantes de la saison. Pour l’une, l’escale de Bahreïn prévue la semaine prochaine aura lieu sans spectateurs.  

Le Grand Prix de Chine, qui devait être disputé le 19 avril, a été reporté et, selon toute vraisemblance, il pourrait être tout simplement rayé du calendrier. 

La première édition du Grand Prix du Vietnam (5 avril) paraît également compromise, et plusieurs s’inquiètent aussi du sort des courses prévues aux Pays-Bas et en Espagne, les 3 et 10 mai respectivement, qui marquent la rentrée du grand cirque de la F1 en Europe. 

Année de transition 

Mais bon, le millésime 2020 se veut une étape de transition en prévision de l’année prochaine, où le visage de la F1 sera sérieusement transformé. 

À cet égard, Lewis Hamilton ne voudra certes pas rater l’occasion d’égaler, voire dépasser des marques appartenant à Michael Schumacher que l’on croyait inaccessibles il n’y a pas si longtemps. 

À sa dernière année du contrat le liant à l’écurie Mercedes, Hamilton voit donc une opportunité en or de rééditer le livre des records de la F1. 

En commençant par le nombre de titres. Le Britannique, âgé de 35 ans, a remporté l’an dernier un sixième championnat du monde et un troisième d’affilée. Il ne lui en reste qu’un seul à conquérir pour rejoindre l’Allemand, qui trône au sommet. 

Victoires et présences sur le podium 

Le record de 91 victoires de Schumacher est également menacé puisque Hamilton en compte 84 à sa fiche. Or, s’il maintient son rythme des dernières saisons (depuis 2014, il a gagné au moins neuf Grands Prix par année), il pourrait marquer l’histoire en 2020. 

À cela, on pourrait aussi ajouter le nombre de présences sur le podium. Le record de 155, aussi détenu par Schumacher, est le premier qui pourrait tomber puisque Hamilton en compte déjà 151. Le Britannique a accédé à la tribune d’honneur 17 fois en 21 épreuves l’an dernier. 

Par ailleurs, un record qui n’appartient ni à Schumacher ni à Hamilton pourrait tomber cette année, soit celui du plus jeune champion du monde. 

Depuis 2010, Sebastian Vettel détient cette marque de précocité quand il a été titré à l’âge de 23 ans et 134 jours. Or Max Verstappen (né le 30 septembre 1997) et Charles Leclerc (16 octobre 1997) auront une chance d’abaisser ce record en F1 cette année.