NORLINDER

Crédit : Le Journal de Québec

Canadiens de Montréal

«Je ne suis pas un nouveau P.K.» - Mattias Norlinder

Publié | Mis à jour

Mattias Norlinder attire malgré lui les comparaisons osées. Après avoir été mentionné dans la même phrase que Nicklas Lidstrom par un journaliste couvrant le club de Modo, au mois de décembre, voilà que l’espoir des Canadiens de Montréal est qualifié de «P.K. Subban suédois».     

C’est l’ancien recruteur à temps partiel du Tricolore Grant McCagg qui y est allé de cette déclaration il y a quelques jours. Mis au fait de cette comparaison, le défenseur a fait preuve de sagesse.          

«Je crois que Subban est une très bonne personne et je porte attention à son travail hors glace. Je ne suis peut-être pas un nouveau P.K. Je veux que Montréal soit plutôt prêt pour un Norlinder», a-t-il lucidement répondu lors d’un entretien avec Patrik Brexell, du blogue Habs Eye on the Prize.     

Le jeune homme s’est par ailleurs confié au sujet de la commotion cérébrale qui a bouleversé une partie de sa saison. Il a récemment effectué un retour au jeu, mais il arbore la visière teintée.    

«La portion la plus difficile de la convalescence était de ne pas savoir vraiment quand je serais de retour», a-t-il avoué.     

Norlinder a bénéficié de l’appui des Canadiens au cours du processus de guérison.     

«Ils ont dit qu’ils allaient prendre davantage de mes nouvelles au cours de ma convalescence et ils se sont informés une ou deux fois par semaine, a-t-il raconté. Ils m’ont dit de prendre mon temps et de ne pas me précipiter.»    

Le choix de troisième tour des Canadiens, 64e au total en 2019, connaît une très bonne saison avec l’équipe de Modo, qui évolue dans l’Allsvenskan, le deuxième échelon suédois. En 34 matchs, Norlinder a amassé 18 points, dont sept buts, en 34 matchs. Des performances qui lui ont valu d’être élu meilleur joueur de moins de 20 ans du circuit.