Crédit : AFP

F1

F1: le GP de Bahreïn se tiendra à huis clos

Publié | Mis à jour

Après le report de Shanghai, huis clos à Manama: le Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn se tiendra, du 20 au 22 mars, en «la seule présence des participants» en raison «de la propagation continue du nouveau coronavirus». 

«Organiser un événement sportif majeur, ouvert au public et permettant à des milliers de voyageurs internationaux et de supporters locaux d'interagir en toute proximité ne serait pas la bonne chose à faire pour le moment», s'est justifié le Bahrain International Circuit, organisateur de la 2e épreuve de la saison, dans un communiqué. 

«Nous savons la grande déception que cela représentera pour beaucoup, particulièrement ceux qui avaient prévu de se déplacer spécialement pour cet évènement [...] mais la sécurité doit rester notre priorité absolue», ont poursuivi les organisateurs. 

La décision intervient au moment où les pays du Golfe prennent des mesures de restrictions importantes contre la propagation de l'épidémie de Covid-19 après avoir enregistré plus de 200 cas, dont 83 au Bahreïn, en grande majorité des personnes revenant de pèlerinages en Iran, un des plus importants foyers de la maladie après la Chine. 

«Pour que ni le sport, ni sa base mondiale de supporters ne soient indûment affectés, le week-end de course continuera d'être retransmis à la télévision», ont précisé les organisateurs. 

La Fédération internationale de l'automobile (FIA) a annoncé vendredi la création d'une cellule de crise sur le nouveau coronavirus alors que plusieurs épreuves de sport automobile ont déjà été annulées ou reportées en raison de l'épidémie. 

Le Grand Prix de Bahreïn est le deuxième de la saison de F1 qui doit s'ouvrir le 15 mars avec celui d'Australie, qui n'a pas annoncé de mesures particulières sur l'organisation de la compétition.

Circuit «achevé» à Hanoï

Les organisateurs de la 3e épreuve au calendrier, le Grand Prix du Vietnam, ont eux assuré mi-février que l'épreuve aurait lieu «comme prévu» le 5 avril à Hanoï, malgré l'épidémie de nouveau coronavirus. 

Il y a une dizaine de jours, ils ont annoncé que le circuit d'Hanoï avait été «achevé», à un peu plus d'un mois du premier Grand Prix de Formule 1 dans le pays. 

Le Grand Prix de Formule 1 de Chine à Shanghai, prévu le 19 avril a en revanche été reporté sine die.  

Plusieurs annulations, huis clos, reports et autres forfaits par précaution, causés par l'épidémie de nouveau coronavirus, sont venus perturber le calendrier sportif ces dernières semaines, faisant craindre pour la tenue des prochains grands rendez-vous internationaux, comme l'Euro de football (12 juin-12 juillet) ou les Jeux olympiques de Tokyo (24 juillet - 9 août). 

La propagation accélérée du virus est jugée «très préoccupante» par l'Organisation mondiale de la santé (OMS): au total, 95 pays sont désormais touchés par le Covid-19, qui a fait plus de 3.500 morts à travers le globe. 

L'épidémie a désormais contaminé plus de 100 000 personnes dans le monde entier.