Les Partants

Une situation étrange pour Marc-Antoine Pouliot

Publié | Mis à jour

L’attaquant du HC Bienne Marc-Antoine Pouliot se retrouve dans une situation pour le moins particulière en Suisse. En pleine crise du coronavirus, les ligues professionnelles de hockey du pays ont décidé de reporter leurs séries éliminatoires.   

En entrevue à l’émission Les Partants, le Québécois a avoué que lui et ses coéquipiers sont présentement dans une période d’incertitude, eux qui ont disputé leurs deux derniers matchs du calendrier régulier à huis clos.   

«C’est une situation assez spéciale. La fin de semaine dernière, on a joué deux matchs devant des salles vides. C’était vraiment bizarre», a expliqué l’ancien choix de premier tour des Oilers d’Edmonton.   

Les dirigeants du pays helvète ont annoncé, vendredi, une interdiction des manifestations de plus de 1000 personnes jusqu’à la mi-mars. Les séries, qui devaient initialement s’amorcer vendredi prochain, ont donc été repoussées d’au moins neuf jours.   

«On continue de pratiquer. Il faut se garder prêt pour le moment où ça va recommencer. C’est spécial, car on ne sait pas trop si on pratique pour rien ou si on va recommencer dans une semaine. On se garde prêt, mais ce n’est pas facile.»   

Les dirigeants du circuit devront prendre une décision sous peu. Le début des séries éliminatoires ne peut être retardé trop longtemps en raison de la présentation du Championnat mondial senior prévu justement à Zurich et Lausanne, en Suisse, du 8 au 24 mai.