Tennis

Leylah Annie Fernandez de plus en plus connue

Agence QMI

Publié | Mis à jour

La Québécoise Leylah Annie Fernandez attire l’attention depuis le début de l’année, la finaliste du récent tournoi d’Acapulco souhaitant poursuivre cette semaine son bon travail à l’occasion d’un autre événement au Mexique, soit celui prévu à Monterrey.

L’athlète de 17 ans a bien paru en finale à Acapulco, samedi, malgré une défaite de 6-4, 6-7 (8) et 6-1 aux mains de la Britannique Heather Watson. Grâce à ses succès, elle devrait se retrouver près du 125e rang de la WTA lors de la mise à jour de lundi. Pour celle ayant conclu l’année précédente à la 209e place, il s’agit d’une progression des plus intéressantes.

Fernandez a fait écarquiller bien des yeux dernièrement, surtout depuis son gain surprise aux dépens de la Suissesse Belinda Bencic – actuelle neuvième joueuse au monde – dans un match de Fed Cup en février. Ses rivales sont déjà bien au fait de son talent et de sa détermination; contre Watson, elle a notamment sauvé cinq balles de championnat au cours du bris d’égalité de la deuxième manche pour prolonger les hostilités.

«J’avais affronté Leylah deux fois auparavant et je savais à quoi m’attendre. Elle est une excellente joueuse et je me doutais que ça allait être difficile, car ces deux rencontres précédentes avaient été dures. La chose que je remarque le plus chez elle, c’est sa tête entre les deux épaules. Pour son âge, elle est très mature», a affirmé au site de la WTA Watson à propos de la jeune Canadienne.

«Je crois que c’est sa ténacité au plan mental qui est l’aspect le plus évident, a-t-elle ajouté. Elle a une grande carrière devant elle et grimpera rapidement au classement si elle continue de jouer ainsi.»

Bon test

Au premier tour à Monterrey, Fernandez croisera le fer avec l’Américaine Lauren Davis, détentrice de la 60e place du circuit professionnel. Celle-ci a vaincu l’athlète de la Belle Province 6-4 et 6-2 en ronde initiale des Internationaux d’Australie en janvier.

Si jamais elle surprend sa rivale des États-Unis, la joueuse ayant entamé la dernière semaine au 190e échelon se mesurera à Sloane Stephens ou Emma Navarro.