Canadiens de Montréal

«Le temps est venu de procéder à un changement»

Publié | Mis à jour

Autre saison difficile pour le Tricolore, autres rumeurs de congédiement. Cependant, cette fois-ci, Marc Bergevin et Claude Julien semblent être réellement arrivés à la croisée des chemins.

Selon Michel Bergeron, «le temps est venu de procéder à un changement».

Si ce n’était que de lui, ni le directeur général Marc Bergevin, ni l’entraîneur-chef Claude Julien ne seraient de retour la saison prochaine.

Le plan de Marc Bergevin

Plusieurs ont questionné le fameux plan de Marc Bergevin, lundi dernier, après la date limite des transactions. Notre analyste n’a apprécié ni les réponses ni l’attitude du DG. À son avis, Bergevin «a voulu s’acheter du temps.»

Bergeron trouve dommage que l’organisation n’ait pas plus de respect pour ses partisans, qui malgré les intempéries, sont présents à tous les matchs, ne portent pas de sac en papier sur la tête et continuent d’enfiler le gilet de leur équipe. 

Les Canadiens leur ont promis un plan et le Tigre en est venu à la conclusion que ce plan «c’est de la foutaise!» Bergevin voulait reconstruire autour des jeunes et encore aujourd’hui, son noyau n’est composé que de vétérans.

«Le temps [de Marc de Bergevin] est terminé», avance «Bergy».

Le temps de Claude Julien est compté

La situation de Claude Julien n’est pas plus rose. Après cinq saisons à la barre de l’équipe, il n’a pas réussi à faire le travail auquel on s’attendait pense Bergeron.

«Claude c’est terminé. Ça me fait de la peine de dire ça, parce que je suis passé par là.»

Selon lui, la relation entre Julien et Bergevin n’est plus au beau fixe et le divorce entre les deux serait imminent et favorable. 

«La décision devrait être prise là. On soulagerait Claude Julien. Pour moi la décision est prise.»

Puis si l’on en croit les propos de l’ancien entraîneur-chef des Nordiques de Québec et des Rangers de New York, par la manière dont il se comporte, le principal intéressé sait aussi que son temps derrière le banc des Canadiens est compté.

Voyez le segment «Sans filet» dans la vidéo ci-dessus.