Canadiens de Montréal

Max Domi: «Une année à la fois»?

Publié | Mis à jour

L’attaquant des Canadiens de Montréal Max Domi écoule la dernière année d’un contrat de deux ans en 2019-2020. Ainsi, le petit joueur d’avant pourrait devenir un joueur autonome avec compensation le 1er juillet prochain. 

Quelle sera la stratégie qu’adoptera Marc Bergevin dans ce dossier. Un contrat à long terme? Un contrat à court terme? Laisser un arbitre décider à sa place?  

«Je regarde Jean-Gabriel Pageau qui obtient 5 millions $ par année, a analysé l’animateur de la chaîne TVA Sports Félix Séguin, mercredi, lors de l’émission Les Partants. On peut s’attendre à ce que Max Domi obtienne davantage ou la même chose. Si j’avais à faire les choses, je me rends jusqu’à l’arbitrage. On ne le perdra pas, c’est l'arbitrage qui va décider. Ça peut être un contrat d’un an, c’est l’arbitre qui décide.  

«L’autre chose qui est importante de préciser, c’est que si on s’entend sur une seule saison, il a droit à l’arbitrage une autre année. J’ai envie de vous dire que c’est deux ans pour bien évaluer Max Domi. Selon moi, il n’y a absolument rien qui force les Canadiens à lui donner un contrat à long terme. On peut y aller à coup d’un an, un peu comme Anthony Duclair.» 

À sa première saison avec le CH en 2018-2019, Domi a amassé 72 points. En 2019-2020, l’attaquant a obtenu 42 points en 65 parties. 

«Max Domi a eu une bonne saison l’an dernier. Cette saison, c’est différent, a continué Séguin. Je pense qu’il n’y a pas de raison de paniquer avec le contrat de Max Domi. On peut y aller une année à la fois au cours des deux prochaines années. Après, je pense que l’échantillon sera assez grand pour déterminer si Max Domi mérite un contrat à long terme et plusieurs millions $ par année.» 

Effectivement, avec la banque d’espoirs des Canadiens, Domi ne sera peut-être pas aussi important dans un an ou dans deux ans qu’il l’est actuellement. 

«Entre-temps, ça permet aux jeunes joueurs de bien se développer, a souligné Séguin. Peut-être que dans deux ans, Jesperi Kotkaniemi sera devenu le joueur qu’on veut. Et peut-être que Ryan Poehling deviendra un joueur de centre numéro 3. Alors là, dans l’échiquier des joueurs de centre, peut-être que Max Domi n’aura peut-être pas la place qu’il veut. À ce moment-là, c’est peut-être plus facile de l’échanger ou de l’envoyer tout simplement à l’aile.» 

À voir dans la vidéo ci-dessus.