Remparts Voltigeurs

Crédit : Simon Clark/Agence QMI

LHJMQ

Défaite «décevante» des Remparts à domicile

Roby St-Gelais

Publié | Mis à jour

Les Remparts de Québec ont mal débuté leur importante semaine à domicile en subissant un revers de 3 à 2 aux mains des Voltigeurs de Drummondville dans un match sans saveur et sans couleur au Centre Vidéotron, mercredi soir.

Ce n’est cependant pas faute d’avoir essayé alors que la troupe de Patrick Roy a décoché 37 tirs sur la cage défendue par Anthony Morrone, mais bien peu d’entre eux ont réellement donné du fil à retordre à l’ancien portier des Diables rouges. Les Voltigeurs, qui ont passé une partie de la soirée au cachot, ont laissé Tristan Côté-Cazenave se geler les pieds en n’envoyant que 17 rondelles au filet.

«Lorsque tu domines au chapitre des tirs, tu t’attends à gagner. Pour moi, c’est décevant, car c’était un match à notre portée que je considère qu’on aurait dû gagner [...] Les revirements nous ont fait mal, surtout sur le but gagnant. Dans des soirs de même, nos plus vieux doivent être les meilleurs joueurs», a soufflé le grand patron des opérations hockey, pointant du doigt le défenseur Darien Kielb et le capitaine Anthony Gagnon, deux hockeyeurs occupant un casier de 20 ans.

Avantage numérique anémique

Les Remparts en ont arraché sur le jeu de puissance où ils ont éprouvé toutes sortes d’ennuis à s’organiser, ne marquant qu’une fois (Gabriel Montreuil) en sept occasions. Pierrick Dubé a inscrit l’autre but sur un retour en troisième quelques secondes après la fin d’une pénalité aux Voltigeurs.

«Morrone a très bien joué, mais on n’a pas capitalisé. On a manqué le filet, on a tiré sur lui, ce sont des choses faciles à corriger à l’entraînement», a lâché le numéro 72, qui préférait tout de même voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide pour l’ensemble de l’œuvre.

«Quand on a beaucoup d’avantages numériques de même, il faut que ce soit un game changer, et ce soir, ça ne l’a pas été. Il faut être meilleurs. Puis, la chance n’était pas de notre bord», a pour sa part déclaré capitaine Gagnon.

Le pilote des Voltigeurs, Steve Hartley, a dû doser l’utilisation de son personnel avec les nombreuses infractions de ses ouailles, dont une pénalité pour mauvaise conduite décernée à un membre de son premier trio, Brandon Skubel, en troisième période. Skubel, Isiah Campbell et Charlie Da Fonseca ont secoué les cordages dans le camp drummondvillois.

«Patrick ne se plaindra pas de l’arbitrage ce soir! On en a fait ce qu’on avait à faire pour repartir avec deux points. On a plié, mais on n’a pas cassé», a mentionné Hartley dont l’équipe savourait un 32e gain cette saison.