LHJMQ

Daniel Renaud n'a pas chômé

Publié | Mis à jour

Les Foreurs de Val d’Or ont procédé à un changement important derrière leur banc et Daniel Renaud réalise que les attentes sont élevées.

Dire que deux semaines plus tôt, il perdait son emploi avec les Cataractes de Shawinigan.

Écoutez ses commentaires aux «Partants», dans la vidéo, ci-dessus.

«Je n’ai même pas eu le temps d’envoyer ma demande d’assurance-emploi!», de plaisanter le nouveau pilote de la formation abitibienne, qui se ravit d’obtenir une nouvelle mission.

«Je suis convaincu d’une chose, c’est que je suis passionné. Pendant mes trois saisons avec les Cataractes, j’étais excessivement heureux. J’étais fier de faire partie de cette organisation, mais on sait tous que, malheureusement, qu’on peut se faire congédier.»

Depuis le coup de fil du directeur général Martin Mondou, qui l’a remercié, Renaud était un homme convoité des autres formations du circuit Courteau.

«J’ai parlé à beaucoup monde. Le monde du hockey est très solidaire. Puis j’ai reçu un appel (du DG) Pascal Daoust et on s’est rencontré rapidement», a-t-il expliqué aux «Partants», à TVA Sports, mardi midi.

Le succès : une étape à la fois

Pour l’homme de 52 ans, le succès passe par le travail à tous les niveaux.

«Si les joueurs sentent qu’on veut le bien de l’organisation, qu’on est passionné et qu’on prend ça à cœur, je suis convaincu que c’est la meilleure façon de transmettre notre message aux joueurs.»

Renaud a fait ses classes comme adjoint à Philippe Boucher chez les Remparts de Québec de 2014 à 2017 avant d'être à la barre des Cataractes. Il a appris à composer avec la réalité du hockey junior.

«On veut gagner, mais la réalité est qu’il y a beaucoup de cycles. Parfois tu as des formations jeunes en reconstruction. À partir de ce moment, tu ne peux mesurer le succès sur les victoires obtenues, prévient-il.

«Le développement, les valeurs instaurées auprès des joueurs et l’éthique de travail inculqué, ce sont des éléments qui vont définir le succès que connaîtra un entraîneur avec son groupe. Parfois plus que les victoires et les défaites.»

Foreurs : des excuses à Pascal Rhéaume

L’entente de Renaud est valide jusqu’à la fin de la saison 2020-2021.

Il succède à l’ex-attaquant de la LNH Pascal Rhéaume, qui a appris son congédiement sur les réseaux sociaux. L’organisation lui a d’ailleurs présenté des excuses.

«J’ai parlé à Pascal, hier, et je lui ai offert mes excuses», a raconté le président Dany Marchand.

«L’objectif de l’organisation était de faire les choses correctement. Évidemment, il y a eu une fuite et l’efficacité des médias sociaux a fait son œuvre.»