LNH

«On doit se frotter les mains» à Ottawa

Publié | Mis à jour

Les Sénateurs d’Ottawa et le directeur général de l’équipe, Pierre Dorion, ont énormément de munitions en cette date limite des transactions et pour l’avenir. L’ambiance doit être positive dans la capitale canadienne, ce qui est un peu contradictoire considérant que l’équipe est l’une des pires formations de la Ligue nationale de hockey.   

Cependant, en cette date fatidique dans la LNH, Ottawa sera assurément un des marchés chauds au cours de la journée.      

Tout d’abord, il y a le cas Jean-Gabriel Pageau. Le Franco-Ontarien est le meilleur pointeur de l’équipe et pourrait devenir un joueur autonome sans compensation le 1er juillet prochain.

«En ce moment, il semble que le prix qu’on demande pour transiger Jean-Gabriel Pageau soit un peu élevé, ce qui ralentit un peu les ardeurs des formations», a souligné le descripteur des matchs des Sénateurs à UNIQUE FM, Nicolas St-Pierre, lundi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports.   

En matinée, Pageau a été transigé aux Islanders, donnant un autre choix de premier tour 2020 à l'équipe, notamment. 

Avec deux choix de premier tour qui pourraient être dans le top 5, dont celui des Sharks de San Jose, Pierre Dorion a beau jeu.   

«C’est sûr qu’on doit se frotter les mains, a continué St-Pierre. En ce moment, les Sénateurs ont sept choix dans les trois premiers tours du prochain repêchage. Des choix, c’est bien beau, mais un moment donné, il faudrait avoir des actifs dans tout ça.»   

À voir dans la vidéo ci-dessus.