FBL-CONCACAF-MONTREAL IMPACT-TRAINING

Crédit : AFP

Impact de Montréal

Henry laisse planer le mystère

Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

Avant le match aller contre Saprissa, Thierry Henry s’est assuré de donner le moins d’indices possible à son adversaire et la formule a fonctionné. Il va de nouveau tenter le coup cette semaine.

En effet, l’entraînement qui devait être ouvert aux médias lundi matin a finalement été tenu à huis clos à 20 minutes d’avis.

Il faut dire que Henry a voulu donner le moins d’informations possible à Saprissa la semaine dernière et les Costaricains ont paru surpris pendant la première demi-heure de la rencontre, qui s’est conclue avec un résultat nul de 2 à 2.

Il les a par exemple étonnés avec une brigade défensive à cinq joueurs. Est-ce qu’il emploiera la même formation, demain, au Stade olympique ?

Changement

Qu’il opte pour une défense à quatre ou à cinq défenseurs, Henry devra apporter un changement puisque Rudy Camacho, qui a amorcé le match mercredi dernier, s’est blessé au genou tôt dans la rencontre et ratera les quatre à six prochaines semaines.

Pour le remplacer dans une formation à cinq arrières, il aura le choix de titulariser Joel Waterman, qui s’en est bien tiré en relève de Camacho, ou Luis Binks, qui sera disponible pour ce match.

Binks se veut un candidat valable puisqu’il a été fort convaincant lors des matchs préparatoires qu’il a disputés, mais il ne connaît pas les intentions de son entraîneur.

«Je ne m’attends à rien. J’ai bien joué dans les deux matchs préparatoires lors desquels j’ai été utilisé», a-t-il simplement mentionné.

À quatre

Une défense à cinq arrières avait plein de sens la semaine dernière. Elle permettait de contrer la grosse machine offensive de Saprissa tout en ménageant un peu les éléments défensifs dans ce qui était le premier match compétitif de l’année.

Mais comme le match sera présenté à la maison demain, il ne serait pas étonnant que Henry décide d’y aller avec une formation à quatre défenseurs, histoire de mettre un peu plus de piquant offensif.

Dans ce cas, Jukka Raitala pourrait être le partenaire de Rod Fanni en charnière centrale pendant que Jorge Corrales patrouillerait le flanc gauche.

Et si Binks devait être employé dans un schéma comme dans l’autre, il estime que c’est à gauche qu’il serait le plus utile.

«J’ai déjà joué dans une défense à cinq ou à quatre, ça ne me dérange pas. Je me sens à l’aise partout, mais je suis gaucher alors c’est préférable que je joue dans le milieu ou sur la gauche.»

Les centres

Une chose dont les arrières montréalais devront se méfier, ce sont les centres puisque Saprissa s’en sert énormément.

« Ils font beaucoup de centres, il faut les bloquer plus », a soutenu Zachary Brault-Guillard.

Le jeune arrière droit a par ailleurs fait remarquer que l’Impact devrait tenter de marquer rapidement demain pour rejeter la pression sur les épaules des visiteurs, qui sont en mesure d’étouffer n’importe quelle équipe.

«On a beaucoup défendu, surtout en deuxième mi-temps, on n’arrivait pas à sortir de leur pression.»

Comme Clément Bayiha se remet d’une blessure, il est fort probable que Brault-Guillard doive disputer deux matchs en quatre jours.

Rappelons que la période de repos sera courte après la rencontre de mercredi soir puisque le Bleu-blanc-noir disputera son premier match de la saison en MLS samedi après-midi en accueillant le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

«Je me sens bien, je n’ai pas de problème particulier. On est en début de saison et j’ai les jambes pour», a-t-il assuré.