TENNIS-FRA-ATP-MONTPELLIER

Crédit : AFP

Tennis

Le premier titre attendra encore pour Félix Auger-Aliassime

Publié | Mis à jour

Le Québécois Félix Auger-Aliassime disputait une deuxième finale de suite après celle de Rotterdam il y a une semaine, mais a dû s’avouer vaincu devant le Grec Stefanos Tsitsipas, dimanche, à l’Omnium 13 Provence de Marseille, en France.   

Auger-Aliassime n’a pas été de taille face au 6e joueur au classement de l’ATP, s’inclinant en deux manches de 6-3 et 6-4, en 1h 26 min. C’est donc un cinquième échec en autant de finales pour le jeune joueur de 19 ans, et un deuxième cette saison.        

De deux ans l'aîné, Tsitsipas a obtenu son premier bris de service dès le troisième jeu de la première manche et n’a plus regardé derrière par la suite. Le second set a été plus serré alors que les deux jeunes joueurs se sont échangés des bris. Le Grec est finalement venu à bout du 18e joueur mondial grâce à son puissant service, lui permettant de mettre la main sur le titre à Marseille pour la deuxième année consécutive.   

Tsitsipas n’a d’ailleurs connu aucune double faute lors de ce duel, contrairement à trois pour le Canadien. En quart de finale, il avait été le tombeur d’un autre représentant de l’unifolié, le Britanno-Colombien Vasek Pospisil.   

«C’est de plus en plus dur de jouer contre toi», a reconnu Auger-Aliassime lors de la remise de trophées. Son adversaire, lui, n’a pas hésité à qualifier de «grand joueur» celui qu’il a souvent croisé dans les rangs juniors.   

«Je suis très heureux de gagner à nouveau ici, a mentionné Tsitsipas. J'aime ce tournoi, le tableau est toujours relevé, ce qui me permet de lutter avec de grands joueurs comme Félix aujourd'hui. C'est ce qu'il faut si je veux gagner un jour des Grands Chelems.»   

C’était le quatrième rendez-vous entre les deux tennismen sur le circuit senior. Ils comptent désormais deux victoires chacun lors de leurs confrontations.   

Auger-Aliassime reviendra en Amérique du Nord pour son prochain match, alors qu’il est inscrit au tournoi d’Acapulco, au Mexique.   

Triomphe en double pour Vasek Pospisil   

Éliminé en simple par Tsitsipas vendredi, Pospisil s’est repris dimanche en remportant le double à Marseille en compagnie du Français Nicolas Mahut, avec qui il n’avait pas collaboré depuis le tournoi de Rotterdam de 2016.   

Le duo francophone a couronné son excellent tournoi en l’emportant en deux manches de 6-3 et 6-4 sur le Néerlandais Wesley Koolhof et le Croate Nikola Mektic, les deuxièmes têtes de série du tournoi.   

Pospisil et son partenaire ont dominé au service en obtenant 10 as contre une seule double faute. Ils ont également été dominants en retour, convertissant deux de leurs cinq balles de bris.   

Auparavant, la paire Pospisil/Mahut avait écarté en demi-finale les Allemands Kevin Krawietz et Andreas Mies, les premières têtes de série.  

Milos Raonic laisse filer une balle de match à Delray Beach

Le Canadien Milos Raonic a échoué dans sa quête d’atteindre une première finale cette saison en baissant pavillon face à l’Américain Reilly Opelka en demi-finale du tournoi de Delray Beach, en Floride, dimanche.

L’Ontarien a été vaincu en trois manches de 4-6, 7-6 (6) et 6-3. Raonic tente toujours de mettre la main sur un premier titre en simple sur le circuit de l’ATP depuis 2016. Il s’est également approché bien près d’une première présence en finale depuis le tournoi de Stuttgart, en juin 2018.

Le tennisman de 29 ans avait bien commencé sa journée de travail en brisant son adversaire d’entrée de jeu, en route vers le 6-4. Le deuxième set a été plus ardu, si bien que les deux rivaux se sont retrouvés au bris d’égalité. Raonic a laissé filer une balle de match.

Habituellement très solide au service, le 37e joueur mondial s’est dégonflé avec les balles en main et Opelka a converti la première de ses trois balles de match sur le service du Canadien au dernier jeu.

En finale, l’Américain de 22 ans, qui revendique le 54e échelon au classement de l’ATP, livrera bataille au Japonais Yoshihito Nishioka, 63e.