LNH

Le club du vendredi : fêter la francophonie dans la LNH?

Publié | Mis à jour

La «soirée francophone» organisée par les Penguins de Pittsburgh, il y a une semaine, alors que les Canadiens étaient en ville, a plu à beaucoup de gens.

Le rappeur et auteur «Biz» est de ceux-là.

«Ce n'est pas banal, quand même, que dans la Ligue nationale, on célèbre la langue française», a-t-il indiqué, vendredi, lors du «Club du vendredi» à l’émission «JiC».

«C'est une initiative originale et importante, qui pourrait donner des idées à d'autres équipes», a-t-il souligné.

Les Sabres, qui ont profité du talent d’un bon nombre de hockeyeurs Québécois au fil des années, pourraient-ils faire la même chose? 

Verrait-on la même initiative à Toronto? Ne charrions pas.

Il a aussi été question, au début du segment, du poids des partisans dans les décisions d’une équipe de sport professionnel. Si les inconditionnels des Canadiens n’ont plus le poids qu’ils avaient il y a quelques décennies, on voit encore plusieurs équipes de soccer impliquer leurs partisans, parfois jusque dans le choix des entraîneurs.

Enfin, Jean-Michel Dufaux y est allé d’un palmarès des statues de sportifs de légende, parlant des plus réussies... et des plus gênantes.

Voyez le segment complet dans la vidéo ci-dessus!