JiC

Une transaction impliquant deux Québécois?

Publié | Mis à jour

Comme le rapportait TVA Sports depuis lundi, le directeur général des Canadiens de Montréal Marc Bergevin est en observation au Colorado à l’approche de la date butoir des transactions.  

Sachant que son homologue de l’Avalanche, Joe Sakic, dit vouloir conclure une transaction importante, il sera intéressant de voir s’il trouve un terrain d’entente avec le CH pour transférer et obtenir des joueurs.    

Mais de qui les deux hommes de hockey discutent-ils? Jean-Charles Lajoie et Mike Bossy ont identifié deux noms à «JiC», jeudi, sur les ondes de TVA Sports (à voir dans la vidéo, ci-dessus).  

«(Jonathan) Drouin avec (Nathan) MacKinnon dans le junior, ç’a été sensationnel. Peut-être que Sakic se laisserait tenter», a suggéré l’animateur.  

Selon ce dernier, Bergevin mettrait le grappin sur un défenseur québécois capable de jouer dans son top 4.  

«Ferais-tu Drouin contre Samuel Girard?»   

«Pourquoi pas!», de répondre Bossy, qui apporte un bémol à ce scénario.  

«Quand j’entends parler que leur défense regorge de bons jeunes défenseurs, on dit que la place de Girard sera comme cinquième ou sixième défenseur... est-ce qu’on veut aller chercher un cinquième ou sixième défenseur à Montréal?  

«Il va prendre la place de (Victor) Mete?»  

Tyson Jost serait disponible  

Par ailleurs, à l’attaque, l’Avalanche pourrait échanger un problème au CH, mais la direction en voudrait-elle?  

«Il y a Tyson Jost, que l’Avalanche a repêché au 10e rang au total il y a quatre ans...», a proposé Jean-Charles Lajoie, idée dont ne raffole pas Monseigneur Bossy.  

«Les histoires de "nous autres on a la façon de le mettre sur le bon chemin", je ne crois plus à ça.»  

Enfin, les deux hommes s’entendent pour dire que les rumeurs voulant que le gardien Carey Price soit transigé à la formation de Denver n’ont aucune logique dans la stratégie de l’organisation montréalaise.  

«Si Marc Bergevin échange Carey Price, il est aussi bien de remettre sa démission en même temps. Ça change tout dans ton "reset".»  

«Tu recommences encore. C’est toujours à refaire.»