Impact de Montréal

«Une défaite morale»

Publié | Mis à jour

L’Impact est sorti du Costa Rica avec un nul de 2-2, hier, en match aller de huitièmes de finale de Ligue des champions, et si le résultat plaît à une majorité de partisans de l’équipe, notre analyste Vincent Destouches est moins convaincu.  

«Tu mènes 2 à 0, tu finis 2-2, tu ne peux pas être content», a-t-il indiqué, jeudi, lors de son passage à l’émission «JiC».    

Vincent estime que ce résultat est «une défaite morale». L’Impact était aux commandes de ce match, mais il a graduellement plié, en deuxième demie, pour finir par concéder deux fois en fin de rencontre.  

C’est le genre de dénouement qui peut laisser des traces, croit-il, et les choses pourraient facilement dérailler lors du match retour, qui aura lieu la semaine prochaine au Stade olympique à Montréal.  

«Si Saprissa marque un but la semaine prochaine, tout s'effondre», a lancé notre analyste.  

Cela dit, dans l'absolu, aller chercher deux buts sur le terrain adverse dans un contexte de matchs aller-retour reste somme toute encourageant.

«C'est positif, mais il faut vouloir plus», a concédé Vincent. 

Vincent a également commenté les chances ratées par Bojan Krkic ainsi que la décision de l’entraîneur Thierry Henry d’envoyer Ballou Tabla dans la mêlée en fin de rencontre.  

Enfin, il estime que le but refusé à Maxi Urruti, en deuxième demie, était tout à fait bon.  

Voyez toutes ses explications dans la vidéo ci-dessus!