Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Baseball - MLB

Équipe Montréal-Tampa: «ce n’est pas logique»

Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

Le projet des villes-sœurs proposé par Stuart Sternberg et Stephen Bronfman ne fait pas l’unanimité chez les joueurs. Parmi ceux qui n’hésitent pas à le critiquer, il y a l’as lanceur des Nationals de Washington Max Scherzer.  

Rencontré par le représentant du Journal de Montréal avant l’entraînement de son équipe mercredi, l’Américain n’est pas passé par quatre chemins pour donner son opinion sur la question.    

«De ce que j’ai entendu de la garde partagée entre Tampa et Montréal, j’ai de la misère à croire que ça pourrait fonctionner, a mentionné Scherzer. Une moitié du calendrier régulier dans une ville et l’autre dans une autre ville, ce n’est pas logique.»  

«Sur le plan logistique, ça serait un peu fou comme idée. Je pense notamment au fait d’avoir des maisons dans deux villes différentes et d’avoir à déménager sa famille en plein milieu de la saison.»  

Il en ajoute une couche en parlant des possibles séries éliminatoires de cette formation Montréal-Tampa.  

«Où cette équipe jouerait-elle ses matchs locaux en séries ? On m’a parlé d’un match local dans chaque ville en alternance. Ce n’est pas logique selon moi. Je ne comprends pas pourquoi on irait dans cette direction.»  

Une ville de baseball  

Cependant, le triple gagnant du trophée Cy-Young ne ferme pas la porte au retour du baseball majeur à Montréal.  

«Je verrais des équipes différentes disputer des séries complètes à cet endroit comme on l’a vu l’an dernier à Londres, a ajouté Scherzer. Ça permettrait aux gens de la place de voir de vrais matchs et de ramener le baseball un peu à cet endroit.»  

«Je crois aussi que Montréal pourrait être une destination possible pour une équipe qui voudrait déménager ou même une expansion.»  

Une cible dans le dos  

Le vétéran de 35 ans a eu une saison morte plus courte qu’à l’habitude en raison de la conquête de la Série mondiale par les Nationals. Toutefois, il ne s’en fait pas trop avec cet aspect.  

«Pour moi, ce n’est pas négatif. J’adore encore jouer au baseball, a souligné Scherzer, qui a terminé la saison 2019 avec une fiche de 11-7 et une moyenne de points alloués de 2,92.  

«Pour un lanceur, de finir ta saison plus tard, ça peut changer un peu ta préparation hivernale. Pour moi, ça n’a pas été le cas. J’ai repris le collier comme d’habitude.»  

Scherzer est d’avis que sa formation a encore les éléments nécessaires qu’il faut pour connaître du succès en 2020.  

«On a encore une excellente équipe, a-t-il analysé. Cependant, on a plusieurs défis devant nous. On aura besoin de la contribution de nos nouveaux joueurs afin de trouver une nouvelle façon de gagner des matchs en 2020.»  

«On sait qu’on sera l’équipe à battre dans la Ligue nationale. On aura une cible dans le dos.»