Canadiens de Montréal

«Ça peut peut-être passer de travers»

Publié | Mis à jour

Encore une fois, l’entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, Claude Julien, a eu de la misère à contenir ses émotions négatives après le revers des siens face aux Red Wings de Detroit, mardi soir.

«Nous devions jouer 60 minutes. Nous étions engagés pendant 40 minutes. Je ne peux pas mettre mes patins et jouer à leur place! Ils ont un manque de confiance présentement», avait indiqué le pilote du CH, clairement agité, après la rencontre

Ce genre de déclaration n’est pas anodine, du moins pas aux yeux des joueurs. C’est l’avis de l’ancien défenseur des Canadiens Alexandre Picard.

«Clairement, il est frustré. Qui ne le serait pas dans sa position?, a indiqué Picard, mercredi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Je peux dire que la déclaration d’hier, que l’entraîneur ne peut pas mettre les patins et aller jouer à la place des joueurs, ça peut peut-être passer de travers dans le vestiaire avec les joueurs.»

Picard est tout de même bien placé pour analyser la situation, lui qui a disputé 253 rencontres dans le circuit Bettman.

«Oui, les choses ne vont pas bien et les gars ne sont pas confiants, mais je suis certain qu’ils ne font pas exprès pour perdre, a continué Picard. Ce sont peut-être des choses qui peuvent irriter un peu. Pour les 20 derniers matchs, ce sera intéressant à voir la réaction du vestiaire.

«Tout le monde est frustré, tout le monde veut que cette saison se termine.»

À voir dans la vidéo ci-dessus.