Boxe

Yvon Michel prêt à se défendre

Publié | Mis à jour

Le promoteur de boxe Yvon Michel participe à la première de ce qui pourrait être deux journées d’audience auprès de la Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ), ce matin, à Montréal.  

La Régie tient à rencontrer le grand patron du Groupe GYM, qu’elle soupçonne d’«atteinte au bon renom du sport, présence de groupe criminalisé, tenue d'un combat concerté et exercice d'un permis au bénéfice d'un tiers».    

Les faits reprochés seraient liés à un gala organisé à Montréal en compagnie du groupe New Era Fighting en septembre dernier.  

«Je suis très confortable», a indiqué le promoteur, en matinée, au Palais de justice de Montréal.  

«La Régie a des questions à nous poser, ils ont décidé de faire ça dans une audience publique, ça aurait très bien pu être deux rencontres où on s'explique sur les choses qu'ils n'ont pas comprises, mais ils ont décidé de le faire comme ça, et je n'ai pas de problème», a-t-il ajouté.  

Le promoteur assure qu’il «n'a absolument rien à se reprocher».  

«J'imagine qu'ils ont une preuve à amener, nous avons nos réponses aux questions qu'ils vont poser, a-t-il souligné. Moi, j'en ai pas mal de choses à dire, je peux vous en assurer.»  

Si la Régie n’est pas satisfaite par ses explications, il est possible que Michel perde sa licence de promoteur.