Boxe

Canelo-Lemieux : «Ce n’est même pas proche»

Publié | Mis à jour

Ça fait déjà plusieurs années que le Québécois David Lemieux tente d’obtenir un combat d’envergure contre le Mexicain Saul «Canelo» Alvarez, sans succès. Toutefois, lundi, la machine à rumeurs est repartie dans ce dossier

Mais le président d’Eye of the Tiger Management, Camille Estephan, qui gère la carrière du Québécois, a été catégorique.  

«Ça fait longtemps qu’on talonne Canelo Alvarez, a souligné Estephan, mardi, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. On veut ce combat-là. On n’a pas d’entente en place, aucunement. Ce n’est même pas proche. Il y a des discussions certainement.» 

Le prochain combat d’Alvarez aura lieu le 2 mai prochain. 

«Le 2 mai, (les chances sont) très, très, très faibles, a confié Estephan. Je ne dirais pas 10 %, même pas 5 %, on n’est pas proche de rien. Pour plus tard dans l’année, c’est toujours possible. Canelo Alvarez est promu par Golden Boy, David aussi en co-promotion avec nous, alors on est proche de pouvoir faire une entente un jour si Canelo Alvarez accepte.» 

Lemieux devait faire la finale d’un gala qui sera présenté à Rimouski, vendredi, et qui mettra en vedette les boxeurs Simon Kean (18-1, 17 K.-O.), qui fera les frais de la finale, et Erik Bazinyan (24-0, 18 K.-O.). 

Le gala sera présenté en entier sur les ondes de TVA Sports et TVA Sports direct, dès 19h00, vendredi. 

«Le plus proche d’un combat de championnat mondial, c’est Erik Bazinyan, a continué Estephan. On l’oublie, mais il a fait 110 combats amateurs avec 109 victoires (et est) invaincu chez les professionnels. Il a saisi l’opportunité sur DAZN lorsqu’il a performé en Californie à son dernier combat. Il a brillé de tous ses feux. Il est très, très, très proche. J’ai même eu des appels pour des combats très intéressants avec des grands noms qu’on reconnaît au Québec. Il va briller, mais il va passer (Timo) Laine, qui n’est pas un client facile.» 

À voir dans la vidéo ci-dessus.