Canadiens de Montréal

Une offre qui doit «faire sortir Marc Bergevin de ses souliers»

Publié | Mis à jour

Trois transactions d’envergure ont eu lieu au cours de la dernière semaine, lors de laquelle les Canadiens de Montréal se sont enlisés au classement de l’Association de l’Est. Ainsi, tous les yeux sont désormais tournés vers Marc Bergevin, maintenant que les chances que le Tricolore participe aux prochaines séries éliminatoires sont infinitésimales,  

Les retours engendrés par ces trois transactions pour le club vendeur ont été plus qu’intéressants. Le Wild a reçu un espoir (Calen Addison) et un choix de premier tour, ainsi qu’Alex Galchenyuk, pour Jason Zucker. Les Devils ont obtenu un choix de premier tour et un espoir (Nolan Foote) pour Blake Coleman et un choix de deuxième tour et un jeune joueur (David Quenneville) pour Andy Greene.  

Ainsi, quel pourrait être le retour si Bergevin décide de se départir de joueurs comme Jeff Petry ou Tomas Tatar? 

«Les Canadiens ne les magasinent pas», a initialement indiqué le journaliste de la chaîne TVA Sports Renaud Lavoie, lundi matin, lors de l’émission Les Partants.  

«À moins d’un pont d’or, ces gars-là vont rester avec l’équipe, a par la suite tempéré le journaliste. D’abord, quand tu parles de Jeff Petry, c’est un des bons défenseurs avec les Canadiens et dans la Ligue nationale. Quand tu penses à Tomas Tatar, c’est le meilleur pointeur de l’équipe. Pour les sortir de Montréal, il va falloir que ton retour, qu’il y ait un joueur déjà établi d’une certaine façon dans la LNH.  

«Il faut comprendre que l’objectif des Canadiens l’an prochain, c’est de faire les séries. C’est de faire oublier ce qu’on a connu au cours des dernières saisons. Quelles sont les chances que ces deux joueurs demeurent avec les Canadiens après le 24 février? 95 %. Il faut vraiment arriver avec une offre qui va faire sortir Marc Bergevin de ses souliers.» 

Pour Lavoie, il ne faut pas que ces hypothétiques transactions affaiblissent le Tricolore à court terme. 

«Hier, ce que le Lightning a fait dans le cas de Blake Coleman. On donne Nolan Foote, on donne un choix de 1er qui appartenait aux Canucks, dont 20 et plus. Est-ce que ce serait suffisant pour faire sortir Tatar ou Petry de Montréal, pour moi, la réponse est non, a confié Lavoie. Dans les objectifs à court et moyen termes, malheureusement, il ne rentre pas.  

«[...] Si tu impliques d’autres éléments, je pense que ton retour va répondre à tes besoins à court et moyen termes et peut-être aussi à long terme.» 

À voir dans la vidéo ci-dessus.