Baseball - MLB

MLB: «une pression énorme sur Tampa et St. Petersburg»

Publié | Mis à jour

Le projet d’une équipe de la MLB en garde partagée entre Tampa et Montréal obtient de plus en plus de traction.  

Tout d’abord, Stephen Bronfman, qui mène la charge pour le retour du baseball professionnel à Montréal, a indiqué, sous la plume du journaliste du Journal de Montréal Réjean Tremblay, samedi, que son groupe serait actionnaire minoritaire des Rays d’ici «trois ou quatre mois».  

Puis, le commissaire du baseball majeur, Rob Manfred, en a rajouté, appuyant le projet de garde partagée et ajoutant que Montréal pourrait également soutenir une équipe à temps plein. 

«En parlant comme il (NDLR : Stephen Bronfman) l’a fait et avec la couche énorme qu’a rajoutée le commissaire hier, ça place aussi les dirigeants des villes de Tampa et de St. Petersburg devant une pression énorme, a souligné Tremblay, lundi matin, lors de l’émission Les Partants sur les ondes de TVA Sports. Manfred, c’est clair ce qu’il a dit. Le principe d’une équipe pour deux villes, ça lui permet de sauver le baseball dans une région florissante, Tampa, et ça lui permet de développer un marché international intéressant. 

«Et il est allé plus loin quand il a dit que ça va être le choix de Montréal parce que je pense que Montréal peut soutenir une équipe à temps plein. Le choix de Stephen Bronfman est assez clair.» 

Ainsi, le plan de garde partagée ferait en sorte que Montréal accueillerait l’équipe à partir de la deuxième semaine de juin. 

Bronfman et ses partenaires se donnent jusqu’à la fin de 2020 pour soumettre le projet de son entièreté au baseball majeur. 

Il faut aussi ajouter que le projet ne se limite pas qu’au baseball. 

«Le projet global est de plusieurs milliards $, a confié Tremblay. Je n’ai pas le chiffre exact, mais c’est entre 6000 et 10 000 condos. Et des logements sociaux, salles de spectacle, salles communautaires, parcs.» 

En cas d’équipe à garde partagée, la nouvelle équipe devrait assurément se trouver un nom autre que celui des Rays ou des Expos, comme l’avait mentionné Bronfman, samedi, dans les pages du Journal de Montréal

Voyez l’intervention de Réjean Tremblay à l’émission Les Partants dans la vidéo ci-dessus.