Baseball - MLB

Actionnaires des Rays «d’ici trois ou quatre mois»

Publié | Mis à jour

D’ici quelques mois, Stephen Bronfman et ses partenaires québécois seront actionnaires des Rays de Tampa Bay, effectuant ainsi un pas de plus vers le concept d’avoir une équipe du baseball majeur pour deux villes.    

Si Bronfman et ses acolytes ont toujours travaillé dans l’ombre, le moment semble maintenant venu de s’activer. Et le jour où le baseball majeur sera de retour à Montréal semble de plus en plus près.              

«D’ici quelques mois, trois ou quatre sans doute, notre groupe de Montréal va devenir copropriétaire de l’équipe de Tampa avec Stuart Sternberg, le propriétaire actuel des Rays, a souligné Bronfman au Journal de Montréal sous la plume de Réjean Tremblay. Les négociations sont très avancées. Nous allons devenir des actionnaires minoritaires, mais ça ne nous dérange absolument pas. Stuart Sternberg est un homme droit qui n’a rien d’un Jeffrey Loria (NDLR: l’ancien propriétaire des Expos).»       

Bronfman aurait l’intention que son plan soit ficelé et déposé au bureau du commissaire de la MLB, Rob Manfred, avant la fin de 2020.       

Le plan est que les Rays et la nouvelle équipe de Montréal s’unissent sous la bannière «d’une équipe, deux villes», dans un format de garde partagée.       

«La vérité, c’est qu’on est dans les détails, a continué M. Bronfman. Nous avons des objectifs et un programme, et c’est la même chose à Tampa. Ça va glisser un peu, il y a tellement de choses à faire, mais nous savons ce que nous devons réaliser. Eux à Tampa, il y a une saison régulière à préparer, mais il y a une personne dégagée à 100 % pour le projet. Plein “focus” avec nous. Je veux être clair, ce n’est pas une histoire de garde partagée qui cache un transfert permanent dans quelques années, ajoute M. Bronfman. Nous croyons dans ce projet.»   

De son côté, l'analyste-baseball de la chaîne TVA Sports Rodger Brulotte s'est dit très excité par ces développements.    

«C'est surtout ça qui est le plus important, a souligné Brulotte, lors de l'émission Le Québec Matin, samedi. Tu vois qu'il y a une ouverture entre les deux groupes. Le propriétaire actuel des Rays de Tampa Bay est prêt à accepter les actionnaires du groupe de Montréal. Déjà, tu commences à avoir un lien d'affaires très encourageant. [...] Le dossier est pas mal plus avancé qu'on le pense.     

«Je pense que c'est une tendance qui s'en vient dans le sport professionnel. [...] Les Expos ont toujours été innovateurs. Pensez à la casquette bleu, blanc et rouge, tout le monde disait: "C'est quoi cette affaire-là?". Et là maintenant, combien de casquettes multicolores a-t-on?»     

Dans ce qui a été avancé, Montréal serait le domicile des Rays dès la deuxième semaine de juin.       

Manfred avait indiqué récemment être en faveur d’un tel plan.        

Ni les Expos ni les Rays    

Si les amateurs et les médias ont toujours évoqué un possible retour des Expos, il est maintenant clair qu’une nouvelle équipe ne porterait ni ce nom ni celui des Rays.    

«On ne sait pas comment s’appellera la nouvelle équipe, a avoué M. Bronfman. On va peut-être faire comme Mitch Garber le fait à Seattle avec le hockey et lancer un grand concours populaire. On va sans doute embaucher une agence. Mais on va trouver le nom tous ensemble et les gens vont l’adopter. Faut comprendre, c’est une nouvelle équipe qui, on l’espère, va même contribuer à rapprocher deux villes et deux marchés.»    

Lisez dans son entièreté le texte de Réjean Tremblay sur le site du Journal de Montréal .